01/03/2018 10h:39 CET | Actualisé 01/03/2018 10h:40 CET

Au MWC 2018 se dessine un "meilleur avenir" technologique

DR

Les acteurs du monde numérique ont été au rendez-vous du 25 février au 01 mars à Barcelone pour l’édition 2018 du Mobile World Congress (MWC), la plus grande manifestation mondiale des technologies mobiles, dont le thème générale s’intitule “Creating a Better Future” (Créer un meilleur avenir), une façon d’affirmer que les opérateurs, fabricants, éditeurs de contenus et d’autres acteurs de l’économie numérique arrivent enfin à transformer leurs rêves technologiques en déploiements effectifs.

Le MWC est un événement annuel, organisé par la GSM Association (GSMA), une association internationale qui regroupe de nombreux professionnels du secteur des télécommunications. Cette année, il a accueilli plus de 100.000 visiteurs et près de 4800 analystes industriels et représentants des médias internationaux sont venus voir les nouveautés de 2300 sociétés exposantes dans des domaines technologiques d’avenir comme l'intelligence artificielle, la blockchain et les drones.

A l’image de l’année dernière, la 5G a été de nouveau au centre des conférences et de panel d’experts organisés pendant le salon et dont le but principal est réfléchir sur la manière la plus adéquate pour rendre la 5G une réalité. En effet, la récente décision d’accélérer le processus de publication des normes de la 5G, prise par l’organisme de normalisation 3GPP, a avancé la date de commercialisation des services de la future génération des technologies mobiles à l’année prochaine.

Nous avons pu ainsi assister à des démonstrations expérimentales sur la technologie 5G effectuées par plusieurs compagnies IT et opérateurs tels que KT, NTT DOCOMO, Ericsson et Toyota et Eurosport. L’affaiblissement du temps de latence constitue la meilleure performance réseau de la 5G dans la mesure où elle permettra par exemple d’optimiser le flux des données échangées entre les voitures connectées, de piloter à distance des objets connectés actifs, et surtout "d’arroser ", sur une zone limitée, des milliers d’utilisateurs en capacité réseau à très haut débit (20 Gbits/s) et avec 0 millisecondes de temps de latence.

Ce salon a également été l’occasion choisie par plusieurs géants de l’industrie numérique, notamment Microsoft et Google, pour enclencher le processus de la démocratisation de l’intelligence artificielle auprès du grand public. Plusieurs espaces d’exposition ont montré des maquettes de simulation de maisons, d’usines et de véhicules intelligents issus de l’avènement des big data, de l’électronique embarquée dédiés aux applications d’intelligence artificielle et des algorithmes d’apprentissage.

Exploiter la data de l’IoT pour lutter contre la pauvreté

L'Internet des objets (ou IoT pour Internet of Things) a également été au rendez-vous au MWC. Plusieurs conférences et débats dédiés aux développements de l'IoT ont été tenus. On a notamment évoqué l’épineuse question de l’adoption d’une nouvelle industrie microélectronique pour permettre aux technologies de l’informatique et des télécommunications de connecter les milliards d’objets, et surtout de les synchroniser avec les applications déjà fonctionnelles.

Le jour même de l’inauguration de l’édition 2018 du MWC, le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a annoncé que l'institution allait collaborer avec la GSMA et les opérateurs de réseaux mobiles du monde entier pour "exploiter l'Internet des Objets (IoT) afin de mettre fin à l'extrême pauvreté et de stimuler la croissance économique", indique un communiqué des deux organisations.

"L'initiative, annoncée au GSMA Mobile World Congress 2018 à Barcelone, permettra de débloquer de nouvelles connaissances à partir de données anonymises collectées par les opérateurs de réseaux mobiles via des appareils IoT et d'agréger les données issues de l'utilisation des smartphones", précise la même source. Jim Yong Kim a également invité " les chefs de file de l'industrie, les partenaires de développement et les gouvernements à travailler ensemble pour créer un environnement propice à l'IoT tout en protégeant la vie privée ".

"L'industrie des réseaux mobiles fournit la connectivité indispensable aux pays pour débloquer de nouveaux moteurs de croissance économique, aider le système mondial à fonctionner pour tous et répondre aux aspirations croissantes du monde", a déclaré le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.