MAROC
01/03/2018 09h:01 CET | Actualisé 01/03/2018 09h:05 CET

Amour, femmes, éducation sexuelle... Ce qui vous attend au Festival international de théâtre de Casablanca

Amour, femmes, éducation sexuelle... Ce qui vous attend au Festival international de théâtre de Casablanca
Barry Weiss/Anais a dance opera
Amour, femmes, éducation sexuelle... Ce qui vous attend au Festival international de théâtre de Casablanca

THÉÂTRE - Casablanca s'apprête à accueillir la 13e édition du Festival international de théâtre. Du 20 mars au 1er avril, une dizaine de pièces, spectacles de danse et de chant seront donnés dans différents lieux culturels de la ville blanche.

Organisé par la Fondation des arts vivants, le festival présidé par Noureddine Ayouch abritera des troupes venues du Maroc, de France, des Etats-Unis et du Burkina Faso. Elles se produiront au Studio des arts vivants, à la F.O.L et à l'Institut français de Casablanca.

Cette année, pas de thème choisi mais un programme éclectique visant à "faire réfléchir" le public, indique le président du festival au HuffPost Maroc. "Avant, on choisissait un thème pour chaque édition, mais je pense qu'on en reste prisonnier. C'est pour cela que depuis deux ou trois ans, on ne choisit plus de thème", explique-t-il.

La sélection des différents pièces qui seront présentées à Casablanca a été faite au mois de juillet dernier lors du festival d'Avignon en France, l'une des plus importantes manifestations de théâtre dans le monde.

"Au Maroc, nous avons des politiques qui sont incultes et un public qui n'est pas du tout avisé parce qu'il n'a pas été préparé à la culture, malheureusement. Là, nous proposons un vrai travail de théâtre, qui donne à réfléchir, beau, intelligent, et qui fait rire également", précise Noureddine Ayouch.

Les spectateurs pourront notamment voir, en ouverture du festival le 20 mars, le spectacle "Anaïs", créé à Los Angeles et qui est une pièce à la fois chantée, dansée et jouée sur la vie de l'écrivain et icône féministe Anaïs Nin. La pièce "Proudhon modèle Courbet", le 22 mars, proposera un dialogue entre le philosophe français Proudhon et le peintre Courbet, auteur du célèbre tableau "L'Origine du monde", au sujet de la libération de la femme.

proudhon modele courbet

"Proudhon modèle Courbet"

La pièce "Éloge de l'amour", adaptation d'un texte du philosophe et dramaturge français Alain Badiou sur les dérives de l'amour moderne sera présentée le 29 mars, ainsi que "Carnet de notes" sur l'éducation sexuelle à l'école, le 27 mars. "C'est une pièce qui passe des messages d'une grande drôlerie", explique Noureddine Ayouch. Jouée par des adultes, la pièce sera également présentée à des jeunes à Casablanca.

"Tout ce qui peut aider la société à comprendre ce qui l'entoure, à combattre les tabous et à faire en sorte que les gens soient épanouis et vivent en harmonie m'intéresse et m'interpelle", souligne le président du festival.

Une pièce pour enfants, "Rose au bois dormant", version moderne de la célèbre histoire des frères Grimm, sera proposée au public le 25 mars. Côté Maroc, la pièce "Moulat Lhit" sur la femme et la poésie sera présentée le 26 mars avec les comédiens Adil Abatourab, Saadia Labid et Meryem Zaimi. La version africaine de la célèbre pièce Antigone de Sophocle sera jouée par la compagnie burkinabè Marbayassa, le 1er avril.

LIRE AUSSI: