TUNISIE
01/03/2018 03h:29 CET

L'Arabie Saoudite aurait exigé la fermeture du bureau de l'Union internationale des savants musulmans de Tunis

Chairman of the International Union of Muslim Scholars Youssef al-Qaradawi (3rd R) speaks during a news conference in Doha June 23, 2014. The influential Sunni Muslim cleric said on Monday that only dialogue could solve Iraq's crisis, sounding a conciliatory note on the threat posed by Sunni Islamist insurgents that could further polarise the Middle East along sectarian lines. Picture taken June 23.     REUTERS/Mohammed Dabbous (QATAR - Tags: RELIGION POLITICS CIVIL UNREST)
Mohamad Dabbouss / Reuters
Chairman of the International Union of Muslim Scholars Youssef al-Qaradawi (3rd R) speaks during a news conference in Doha June 23, 2014. The influential Sunni Muslim cleric said on Monday that only dialogue could solve Iraq's crisis, sounding a conciliatory note on the threat posed by Sunni Islamist insurgents that could further polarise the Middle East along sectarian lines. Picture taken June 23. REUTERS/Mohammed Dabbous (QATAR - Tags: RELIGION POLITICS CIVIL UNREST)

Des bruits courent sur l’intention de l’Arabie saoudite de vouloir fermer définitivement le bureau de l’Union internationale des savants musulmans (UISM) à Tunis. C’est ce qu’a révélé le site “Al Soutour” dans un article publié mardi.

En effet, selon le journal, les autorités saoudiennes auraient demandé à la délégation tunisienne, présidée par le ministre de l’Intérieur, Lotfi Brahem, lors d’une visite officielle en Arabie Saoudite, de fermer le bureau de l’UISM à Tunis.

Cette exigence est-elle une tentative d'intégrer la Tunisie dans le rang des pays hostiles au Qatar?

Ayant rompu avec le Qatar en juin 2017, l’Arabie Saoudite, l’Egypte, le Bahreïn et les Emirats arabes unis ont ajouté, le 20 novembre 2017, le Conseil international islamique et l’Union internationale des savants musulmans dans la liste noire des organisations "liées au Qatar", qui propagent l'extrémisme et le terrorisme.

En effet, l’Union internationale des savants musulmans est basée au Qatar. Crée en 2004, elle est présidée par le prédicateur égyptien Youssef al-Qaradhaoui. Ce dernier est l'un des visages emblématique de la chaine de télévision qatarie "Al-Jazeera".

L'Union internationale des savants musulmans est, quant à lui, basée en Suisse. Selon plusieurs médias, le président d'Ennahdha, Rached Ghannouchi est parmi ses leaders, ce qu'a été démenti par le parti et par Rached Ghannouchi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.