MAROC
28/02/2018 12h:17 CET | Actualisé 28/02/2018 12h:22 CET

Pour faciliter les démarches, le registre national de l'état civil est désormais accessible en ligne

DR

ADMINISTRATION - Le ministère de l’Intérieur lance ce mercredi 28 février le registre national de l’état civil, une plateforme en ligne centrale destinée à la gestion du service de l’état civil, afin de faciliter les démarches administratives pour les citoyens, les partenaires et les fonctionnaires des administrations publiques.

Dans un communiqué, le ministère indique que ce registre regroupe trois composantes: le portail de l’état civil (www.alhalalmadania.ma), disponible en arabe et français, le système informatique de l’état civil et le centre national de sauvegarde des données.

"Le portail de l’état civil constitue un des moyens mis à la disposition des citoyens pour s’informer des différentes lois et procédures relatives à l’état civil, effectuer des demandes de documents administratifs et faire des déclarations préliminaires aux sujets des différents événements en relation avec leur état civil (naissance, mariage, divorce, décès)", poursuit le communiqué.

etat civil

Ce nouveau système informatique se donne pour objectif de moderniser et améliorer "la qualité des services fournis par les bureaux de l'état civil, l'échange électronique des données entre ces bureaux et entre les services provinciaux et centraux, la mise à disposition des différents départements de données précises et actualisées concernant l’état civil, l’envoi électronique des données et le suivi instantané du fonctionnement des bureaux de l’état civil", avance le ministère.

En ce qui concerne le centre national de sauvegarde des données, il s’agit d’une plateforme qui sera créée et reliée aux bureaux de l’état civil via un réseau informatique et ce, pour la sauvegarde des données, leur exploitation et leur mise à la disposition des différents départements concernés.

Suite aux résultats positifs enregistrés lors de la phase d’essai au niveau des bureaux relevant de la commune de Rabat, il a été décidé d’élargir cette expérience au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, dans la perspective l'étaler progressivement aux autres régions du royaume, "suivant une feuille de route qui tient compte des spécificités de chaque région", précise le ministère.

Les citoyens ont désormais la possibilité d’accéder, via le site Alhalalmadania, à des rubriques d'informations pratiques et de services électroniques relatifs à l’état civil. Il sera ainsi possible de formuler des demandes d'acte de naissance, de livret de famille, de consignation de mariage ou de divorce, entre autres. Une foire aux questions est mise à dispositions pour tout renseignements supplémentaires et des espaces sont dédiés aux MRE et étrangers résidants au Maroc.

Au niveau de Rabat, les déclarations de naissances et de décès peuvent être faites à travers le site en remplissant, dans un délai ne dépassant pas les 30 jours, un formulaire accompagné des documents nécessaires, qui seront vérifiés par un officier de l'état civil afin d'en vérifier la conformité.

LIRE AUSSI: