ALGÉRIE
28/02/2018 07h:04 CET

Un programme d'urgence pour la distribution en eau potable pendant l'été

Photo Taken In Algeria, Algiers
Mohand Oumoussa Mohamed / EyeEm via Getty Images
Photo Taken In Algeria, Algiers

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a annoncé, mardi à Alger, le lancement d'un programme d'urgence comprenant plusieurs projets d'un montant de 25 milliards DA pour assurer une alimentation régulière en eau potable au cours de la prochaine saison estivale (2018) et mettre fin aux perturbations enregistrées l'été dernier.

S'exprimant en marge d'une réunion de travail préparatoire de la prochaine saison estivale, le ministre a fait savoir que le programme, qui sera réalisé sur plusieurs étapes, sera présenté au Gouvernement la semaine prochaine pour adoption et pour la mobilisation des ressources financières nécessaire à sa mise oeuvre.

Le ministre qui coprésidait cette réunion avec le ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Nourredine Bedoui, a expliqué que ce programme, qui concernera 24 wilayas, avait pour objectif d'assurer une alimentation quotidienne en eau potable au profit de 367 communes sur un total de 592 non alimentées quotidiennement, les 225 communes restantes devant bénéficier de ce type d'alimentation au cours du premier semestre 2019.

Le programme d'urgence prévoit plusieurs projets au profit de 3.5 millions d'habitants des villes et agglomérations, dont le transfert des eaux du barrage Mehouane vers Sétif, le transfert du barrage d'Ourkis vers Oum Bouaghi, le transfert de la station de dessalement d'El Meqtaâ vers Mascara, le transfert de Chott El Gherbi vers le sud de Tlemcen, le nord de Naama et l'ouest de Sidi Belabbès, ainsi que le transfert du barrage de Tichy-Haf vers la wilaya de Bordj Bou Arreridj.

Il est également question de l'élaboration d'une feuille de route pour la prise en charge des communes connaissant un déficit à travers un plan spécial pour chaque collectivité, outre l'intensification des opérations d'intervention pour réduire les fuites, la lutte contre le vol des eaux, la réhabilitation et l'extension des réseaux et le renforcement des capacités de gestion.

Lors de la saison estivale 2017, il a été enregistré 1.380 perturbations dans la distribution de l'eau potable en raison d'une faible pluviométrie, des fuites au niveau des canaux et des pannes électriques et mécaniques, a rappelé M. Necib qui a souligné le caractère "spécial" de la dernière saison estivale, marquée par une forte canicule et une faible pluviométrie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.