TUNISIE
28/02/2018 06h:17 CET | Actualisé 28/02/2018 07h:25 CET

La Tunisie adopte le plan stratégique national 2018-2022 de lutte contre le sida: Le VIH en Tunisie en chiffres

Female hands holding red ribbon HIV, AIDS awareness ribbon, healthcare and medicine concept. retro effect.
oatawa via Getty Images
Female hands holding red ribbon HIV, AIDS awareness ribbon, healthcare and medicine concept. retro effect.

La Tunisie a adopté mardi, un plan stratégique national de lutte contre le sida et les maladies sexuellement transmissibles pour la période 2018-2022 a annoncé le ministère de la Santé publique.

Élaboré en partenariat avec l'Organisation mondiale de la Santé et le Programme des Nations-Unies contre le Sida, ce plan vise à renforcer la prévention des ces maladies à travers le dépistage et le diagnostic précoce. Pour ce faire, une campagne nationale de dépistage des maladies sexuellement transmissibles sera organisée au mois de mars dans les différents centres de dépistages sur l'ensemble du territoire a annoncé Hayat Hamdouni coordinatrice du programme national de lutte contre le sida et les maladies sexuellement transmissibles au ministère de la Santé.

En marge d'une conférence de presse présentant ce plan stratégique, Hayat Hamdouni a donné quelques chiffres sur l'état des lieux du Sida et des maladies sexuellement transmissibles en Tunisie.

2525

Le nombre de personnes enregistrées par le ministère de la Santé publique entre 1986 et 2017 atteintes du VIH

651

Le nombre de personnes décédées des suites du VIH en Tunisie

1800

Le nombre de personnes vivant avec le VIH en Tunisie

42%

42% des personnes atteintes du Sida ne sont par au courant qu'elles sont porteuses du virus

En 2016, l'Association Tunisienne de lutte contre les maladies sexuellement transmissibles et ATL MST/Sida avaient mis en garde contre les discriminations dont sont victimes les personnes atteintes de VIH dans le milieu hospitalier en Tunisie.

Une enquête de l’Observatoire VIH-Éthiques et Droits Humains (OVEDH), datant de 2015 avait révélé que "47% des violations aux droits recueillies touchent le milieu hospitalier, notamment ceux du droit d’accès aux soins. 44% du total de ces violations concernent les personnes vivant avec le VIH et 20% de ces violations concernent les migrants, une population souffrant d’une faible prise en charge en matière de soins de santé."

7 idées reçues sur le Sida

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.