MAROC
27/02/2018 12h:13 CET

Attaque de Turku en Finlande: Le suspect marocain sera jugé pour meurtre avec intention terroriste

La police finlandaise patrouille sur la place du marché de Turku, en Finlande, le 19 août 2017, au lendemain d'un attaque au couteau.
Lehtikuva Lehtikuva / Reuters
La police finlandaise patrouille sur la place du marché de Turku, en Finlande, le 19 août 2017, au lendemain d'un attaque au couteau.

JUSTICE - La justice finlandaise a annoncé, ce mardi 27 février, les charges retenues contre Abderrahman Bouanane, un ressortissant marocain soupçonné d'avoir poignardé plusieurs personnes à Turku, dans le sud-ouest de la Finlande, en août dernier.

Il sera jugé pour deux meurtres avec intention terroriste et huit tentatives de meurtre avec intention terroriste, rapporte la radio-télévision publique finlandaise Yle sur son site. Les audiences préliminaires du procès débuteront ce printemps et l'affaire sera entendue par trois juges, dans un lieu qui reste à déterminer, précise la même source.

Une sentence à vie (au moins 12 ans de prison) a été requise par un procureur finlandais, dans le cas où la cour établirait que Abderrahman Bouanane était pleinement conscient de ses actes au moment des faits, rapporte pour sa part Reuters.

Deux personnes sont mortes et huit autres ont été blessées dans l'attaque au couteau perpétrée le 18 août dernier sur la place du marché de Turku, sixième plus grande ville de Finlande. Le suspect avait été rapidement arrêté par la police après une course poursuite dans le centre-ville de Turku.

Selon les enquêteurs, Abderrahman Bouanane se considérait comme un "soldat de Daech", mais se serait radicalisé peu de temps avant l'attaque. L'accusé n'a à aucun moment nié sa responsabilité dans l'attaque, mais il n'a pas encore indiqué clairement s'il y avait un motif de terrorisme derrière celle-ci, poursuit Yle, ajoutant que l'homme a subi une évaluation psychiatrique dont les résultats ne seront rendus publics qu'au moment de l'ouverture du procès, le mois prochain.

Suite à l'attaque au couteau, la police a découvert un manifeste "fortement influencé par les idées islamistes et Daech, affiché par le suspect sur différents réseaux sociaux", rapportait Yle début février.

Le suspect avait 22 ans au moment des faits et aurait décliné une fausse identité lors de son arrivée en Finlande en 2016, ce qui aurait brouillé les pistes au début de l'enquête.

LIRE AUSSI: