MAROC
26/02/2018 08h:06 CET

Tariq Ramadan: une cagnotte en ligne pour payer ses frais de justice atteint 100.000€

Author Tariq Ramadan is seen during an interview with Reuters in New York April 8, 2010. Ramadan, a Swiss citizen of Egyptian origin who was born in Switzerland, has written extensively on Western Muslims and on Islam. He is president of the thinktank European Muslim Network in Brussels and teaches at Britain's Oxford University. REUTERS/Mike Segar (UNITED STATES - Tags: MEDIA POLITICS RELIGION SOCIETY)
Mike Segar / Reuters
Author Tariq Ramadan is seen during an interview with Reuters in New York April 8, 2010. Ramadan, a Swiss citizen of Egyptian origin who was born in Switzerland, has written extensively on Western Muslims and on Islam. He is president of the thinktank European Muslim Network in Brussels and teaches at Britain's Oxford University. REUTERS/Mike Segar (UNITED STATES - Tags: MEDIA POLITICS RELIGION SOCIETY)

POLÉMIQUE - Une collecte de fonds a été lancée sur la plateforme Cotizup, par la famille de Tariq Ramadan, afin de soutenir financièrement l'islamologue suisse, actuellement en détention provisoire suite à des plaintes pour viols.

Lancée jeudi 22 février dans le cadre d'une campagne intitulée "Free Tariq Ramadan", la cagnotte en ligne a atteint 100.000€ de dons en quelques jours, bien au delà des 90.000€ attendus, et fait suite à la décision de la justice française de maintenir en détention le théologien incarcéré en France.

Tariq Ramadan, atteint d'une sclérose en plaques et de neuropathie périphérique, n'a en effet pas obtenu sa libération provisoire, une expertise médicale ayant conclu que son état de de santé n'était pas incompatible avec sa détention.

free tariq ramadan

Depuis, les manifestations de soutien se sont multipliées. Sur la page de la campagne "Free Tariq Ramadan", sa famille dénonce "une machination sans nom". Les fonds récoltés devraient servir à financer "plusieurs affaires dont la bataille sera longue et coûteuse. Plusieurs procédures et de nombreux frais sont d'ores et déjà engagés", écrit encore sa famille, qui souhaite une "justice équitable et digne".

Sur la page sont également publiées des vidéos de Iman Ramadan, l'épouse de l'universitaire, soutenant son mari face à la caméra. "C'est ensemble et avec la participation de tous que Tariq Ramadan retrouvera une dignité aujourd'hui bafouée!" peut-on lire.

Jeudi dernier, 80 personnes, rassemblées devant le palais de justice de Paris, ont protesté contre le maintien en détention du théologien.

Des manifestants qui, pour la plupart, arboraient des t-shirts sur lesquels ont pouvaient lire "Justice pour Tariq Ramadan", rapporte l'AFP. Selon l'agence de presse française, "le recteur de la Grande mosquée de Lyon et son homologue de Villeurbanne réclament la 'libération immédiate' de Tariq Ramadan en raison de son état de santé".

Au Maroc, une rencontre de soutien à Tariq Ramadan devait avoir lieu à Casablanca samedi 17 février au théâtre Mohammed VI avant d'être finalement annulée à la dernière minute.

LIRE AUSSI: