MAROC
26/02/2018 14h:14 CET | Actualisé 26/02/2018 14h:26 CET

Taoufik Bouachrine maintenu en détention pour plusieurs chefs d'inculpation

Facebook

JUSTICE - Ses avocats étaient confiants, ce matin. Mais c’est une grosse déception qui les attendait à la fin de cette nouvelle audition, ce lundi par le parquet, de Taoufik Bouachrine, directeur du journal Akhbar Al Yaoum et du site Alyaoum24.

Le procureur général du roi près la Cour d’appel de Casablanca a décidé de le déférer devant la chambre criminelle en état de détention pour plusieurs chef d’accusation. L’ouverture du procès a été fixée pour le 8 mars prochain.

Selon un communiqué du procureur général, publié à l’issue de l’audition, Taoufik Bouachrine est accusé de traite d’êtres humains, d’exploitation et d’abus de pouvoir à des fins sexuelles.

Il est également accusé de chantage, de menace, de viol et de tentative de viol, de harcèlement sexuel, de débauche et d’avoir utilisé des moyens pour filmer et enregistrer. Le parquet précise qu’il s’agit de 50 films gravés sur CD et enregistrements vidéo numériques concernant 8 présumées victimes.

Sur leurs pages Facebook, deux des avocats de Taoufik Bouachrine, Abdessamad Idrissi et Saad Sahli, ont relayé le communiqué du parquet laissant les commentateurs libres de donner leur avis.

Pour rappel, Taoufik Bouachrine a été interpellé vendredi dernier dans les locaux du journal Akhbar Al Yaoum à Casablanca.

LIRE AUSSI: