MAROC
26/02/2018 11h:45 CET

Syrie: Moscou ordonne une "trêve humanitaire" dans la Ghouta orientale

Russian President Vladimir Putin speaks during a session at the Week of Russian Business, organized by the Russian Union of Industrialists and Entrepreneurs (RSPP), in Moscow, Russia February 9, 2018. REUTERS/Sergei Karpukhin
Sergei Karpukhin / Reuters
Russian President Vladimir Putin speaks during a session at the Week of Russian Business, organized by the Russian Union of Industrialists and Entrepreneurs (RSPP), in Moscow, Russia February 9, 2018. REUTERS/Sergei Karpukhin

SYRIE - Moscou a ordonné la mise en place d'une "trêve humanitaire" quotidienne dans la Ghouta orientale en Syrie, une région qui est, depuis plusieurs jours, la cible d'une offensive meurtrière du régime selon des médias russes.

"Sur ordre du président russe et dans le but d'éviter les pertes parmi les civils de la Ghouta orientale, une trêve humanitaire quotidienne sera instaurée à partir du 27 février de 09H00 à 14H00", s'est exprimé le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, dans une déclaration reprise par des agences de presse russes.

"Le cessez-le-feu débutera lorsque tous les belligérants du conflit se mettront d'accord sur la manière dont il doit être mis en oeuvre, pour s'assurer que la cessation des hostilités est totale et concerne toute la Syrie", a indiqué, pour sa part, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors d'une conférence de presse.

Il précise cependant qu'il "ne concerne en aucun cas les actions du gouvernement syrien soutenu par la Russie contre les groupes terroristes tels que l'organisation Etat islamique, le Front al-Nosra et tous ceux qui collaborent avec eux".

Samedi, le Conseil de sécurité a adopté, à l'unanimité, la résolution 2401 réclamant une trêve de 30 jours en Syrie, avec pour objectif de permettre la livraison régulière d'aide humanitaire et l'évacuation médicale des malades et blessés les plus graves.

Ce texte a nécessité plus de quinze jours de négociations pour obtenir un assentiment de la Russie, alliée indéfectible du régime de Bachar El-Assad.

LIRE AUSSI: