TUNISIE
26/02/2018 12h:06 CET | Actualisé 26/02/2018 12h:08 CET

Nidaa Tounes soutiendra des listes indépendantes aux municipales selon Sofien Toubel, Borhen Bsaies nuance (VIDÉOS)

Facebook/Borhen Bssais, Facebook/Soufien Toubal

Invité de l'émission "Men Tounes" ("De Tunis") vendredi, le président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes Sofien Toubel a affirmé que son parti appuiera des listes indépendantes lors des élections municipales.

En plus des 350 listes Nidaa Tounes, le parti s'engagera auprès de "146 listes indépendantes que nous appuieront. Leurs noms seront reconnaissables et nous les divulgueront à la presse en temps voulu" a précisé Sofien Toubel.

Invité de la radio Mosaïque Fm, le chargé des affaires politiques de Nidaa Tounes Borhen Bsaies, a nuancé les propos du président du bloc parlementaire du parti: "Il se pourrait que l'on appuie certaines listes indépendantes" a-t-il répliqué affirmant que cela n'était pas acté. (À partir de la 7eme minute dans la vidéo ci-dessous)

Concernant le pourquoi d'une telle décision, Borhen Bsaies s'explique: "Nous avons des listes partisanes mais aujourd'hui, la spécificité des élections municipales -que vous avez vous même relevé- fait qu'il y a de nombreuses listes indépendantes. Nous n'allons pas rentrer en guerre contre les listes indépendantes. Nous aurions souhaité un combat politique où tout le monde avance à visage découvert" reprochant implicitement à d'autres partis d'en avoir fait autant sans l'avouer.

"Si on dit que l'on compte appuyer des listes indépendantes, c'est parce que l'on pense à d'éventuelles coalitions; et vous savez que la loi électorale nous mettra face à la nécessité de faire des coalitions" a-t-il précisé.

Selon Bsaies, cet appui à des listes indépendantes pourrait être important dans les municipalités où Nidaa Tounes sera en ballotage défavorable, mais également pour être plus fort pour mener la campagne électorale du parti: "Contrairement à d'autres partis, nous avons trouver un 'surdosage' de personnes" qui souhaitaient participer aux municipales sous la bannière Nidaa Tounes.

Comme le parti n'a pu satisfaire tout le monde, ces personnes ont "pris seules l'initiative de former des listes indépendantes, qui ne seront pas adversaires de Nidaa Tounes (...) Et quitte à appuyer des listes indépendantes, autant appuyer celles où se trouvent nos militants".

"Ce n'est pas nous, au sein du parti qui avons programmé cela, d'ailleurs la loi ne nous autorise pas à créer des listes indépendantes. Il se trouve que des militants du parti ont fait des listes indépendantes de leurs propres initiatives" a-t-il affirmé.

Que dit la loi électorale?

Selon la Loi organique n° 2017-7 du 14 février 2017, modifiant et complétant la loi organique n° 2014-16 du 26 mai 2014 relative aux élections et référendums, dans son article 49 septies: "Il est interdit que plusieurs listes appartiennent à un même parti, ou à une même coalition dans une même circonscription électorale".

De plus, l'article 49 octies dispose qu' "il est interdit d’attribuer la même dénomination ou le même symbole à plus d’une liste électorale".

Ainsi en soutenant des listes indépendantes formées par des militants de Nidaa Tounes et utilisant des symboles faisant référenceau parti, ce dernier parvient à détourner la loi organique n° 2017-7 du 14 février 2017 sans pour autant contrevenir à la loi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.