TUNISIE
26/02/2018 04h:41 CET

El Kamour: Les manifestants donnent un ultimatum d'une semaine au gouvernement pour appliquer ses promesses

Les sit-inneurs d’El-Kamour à Tataouine ont lancé un ultimatum d’une semaine au gouvernement pour mettre en application les différents points de l’accord signé, le 16 juin 2017, entre les jeunes de la région et le gouvernement.

"Le gouvernement n’a appliqué qu’une minime partie de l’accord d’El-Kamour ", ont-ils indiqué lors d’un rassemblement de protestation organisé dimanche place Echaâb au centre ville de Tataouine.

Présent sur les lieux, le porte-parole de la coordination du sit-in El-Kamour, Tarek Haddad a dénoncé les atermoiements du gouvernement et son manquement à ses engagements particulièrement en ce qui concerne la création de postes d’emploi dans la région et la mobilisation de fonds d’une valeur de 80 millions de dinars au profit des jeunes qui cherchent à investir dans le domaine agricole.

Les sit-inneurs ont juré de fermer la ville et de paralyser les sociétés pétrolières au cas où le gouvernement ne répondrait pas favorablement aux revendications des jeunes de la région ou ne remplirait pas ses engagements, a-t-il averti.

Le 16 juin dernier, les autorités tunisiennes étaient parvenues à un accord avec les manifestants d'El-Kamour, dans le sud du pays, où un sit-in a dégénéré en heurts au mois de mai. Les manifestants avaient bloqué la production de pétrole réclamant une meilleure répartition des richesses et des recrutements prioritaires dans les sociétés pétrolières.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.