MAROC
25/02/2018 14h:12 CET

France: deux attentats déjoués par les autorités depuis début 2018

French police and anti-crime brigade (BAC) secure a street they carried out a counter-terrorism swoop at different locations in Argenteuil, a suburb north of Paris, France, July 21, 2016. REUTERS/Charles Platiau
Charles Platiau / Reuters
French police and anti-crime brigade (BAC) secure a street they carried out a counter-terrorism swoop at different locations in Argenteuil, a suburb north of Paris, France, July 21, 2016. REUTERS/Charles Platiau

TERRORISME - Deux projets d'attentats ont été déjoués depuis début janvier en France. C'est ce que le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, a indiqué dimanche, précisant que les auteurs ont été interpellés.

L’un des projets d’attentats "qui n'étaient pas encore totalement finalisés" visait un "grand équipement sportif" alors que le second ciblait les forces armées, a précisé le ministre dans une déclaration à la radio Europe 1, à la chaîne de télévision C-News et au quotidien économique Les Échos.

"La jeunesse était visée", a souligné Collomb au sujet du premier attentat, révélant, pour seules indications, qu’ils avaient été empêchés "dans le Sud" et "dans l'Ouest" de la France. Les personnes interpellées sont désormais "en prison" et "suivies" a-t-il précisé.

Les individus étaient inscrits au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). "C'est comme ça d'ailleurs qu'on a pu déjouer ces projets", a affirmé Gérard Collomb.

Il a, par ailleurs, indiqué que trois mosquées faisaient ,aujourd'hui en France, l'objet de mesures de fermeture administrative, deux dans le Sud-Est et une en région parisienne, "parce qu'il y avait apologie du terrorisme".

Vingt attentats avaient été déjoués en France en 2017, selon les chiffres officiels.

LIRE AUSSI: