MAROC
25/02/2018 12h:26 CET | Actualisé 25/02/2018 12h:27 CET

Football: la victoire du WAC en Super Coupe de la CAF, "un tremplin vers d'autres titres"

MAP

FOOTBALL - La victoire du Wydad de Casablanca en Super Coupe de la CAF face au TP Mazembe représente "un tremplin à même d'inciter les joueurs à poursuivre sur leur lancée et décrocher davantage de titres", a estimé, samedi à Casablanca, l'entraîneur des Rouge et Blanc, Fouzi Benzarti.

Le Wydad de Casablanca a remporté le titre grâce à une réalisation signée Amin Tighazoui, à la 83ème minute du jeu, sur coup-franc.

Lors de la conférence de presse d’après match, tenue au complexe sportif Mohammed V de Casablanca, l'entraîneur a félicité le Wydad qui a remporté ce titre "avec mérite" ajoutant que ses joueurs ont attaqué en supériorité numérique, mettant leurs adversaires congolais dans l’obligation de défendre durant presque toute la rencontre.

"En dépit des maintes occasions ratées, dont un penalty de Walid El Karti, les joueurs sont parvenus à l’emporter grâce une très belle balle arrêtée, un des atouts clés du football moderne", a-t-il poursuivi.

"Quoique que je n’aie pris les commandes des champions d’Afrique en titre que très récemment", précise celui qui a déjà atteint la finale du Mondialito avec le Raja de Casablanca, "les joueurs se sont montrés souples et réactifs et ont veillé à améliorer leur niveau de jeu d’une rencontre à l’autre, chose qui leur a permis, en grande partie, de prendre le dessus sur un ogre africain, le TP Mazembe".

Fouzi Benzarti a, par la suite, souligné que le WAC, qui joue toujours au-devant de la scène continentale, doit attirer de nouveaux talents capables de faire la différence lors des grands rendez-vous. Et ce, en mettant l’accent sur la nécessité de travailler davantage sur le côté mental, un atout qui aiderait à compenser les difficultés physiques rencontrées par certains joueurs.

De son côté, l’entraîneur du TP Mazembe Mihayo Kazembe a fait observer que son équipe a adopté une tactique défensive, essayant parfois de surprendre le WAC par des contre-attaques. Le Congolais a déploré, en revanche, le manque de concentration des joueurs du milieu de terrain, qui leur a valu la perte de plusieurs ballons.

"Le TP Mazembe n’a pas joué comme il sait le faire à cause de l’absence de certains de ses joueurs, mais aussi en raison de la force de l’adversaire en face, le Wydad de Casablanca", a-t-il salué.

Il s’agit du premier titre du WAC dans cette compétition, après deux finales perdues. Le TP Mazembe, lui, a laissé filer l’occasion de décrocher son quatrième titre après les éditions 2010, 2011 et 2016.

Le WAC s’était qualifié pour cette finale, en remportant la Ligue des Champions d’Afrique, aux dépens d’Al Ahly d’Egypte, alors que les Congolais de Mazembe avaient pris le dessus pour le compte de la Coupe de la CAF sur Super Sport United (Afrique du Sud).

LIRE AUSSI: