TUNISIE
24/02/2018 11h:34 CET

Accusé de censure, Elyes Gharbi quitte El Hiwar Ettounsi

Facebook Elyes Gharbi

“J’annonce ma décision définitive et irrévocable de quitter “El Hiwar Ettounsi”,” a déclaré, samedi, le journaliste et ancien PDG de la Télévision Nationale, Elyes Gharbi dans un post publié sur sa page Facebook.

Une décision qui a été prise après avoir censuré, sans son contentement, une partie de son émission “Klem Ennes,” a-t-il expliqué.

“Toutes les lignes rouges ont été dépassées quand mon émission a subi une censure lourde dans mon dos et sans me consulter,” a-t-il répliqué en ajoutant qu’il “refuse catégoriquement de travailler sous la censure, et de subir les conséquences d’agissements qui ne sont pas les siens”.

En effet, le député Mondher Belhaj Ali a accusé mercredi la chaîne El Hiwar Ettounsi et son émission "Klem Ennes" animée par Elyes Gharbi de censure après qu'un "passage de 30 minutes" ait été supprimé au montage.

Belhaj Ali a exprimé son "étonnement" de voir coupé au montage "pas moins de 30 minutes" sur la mauvaise gestion du pays lorsqu'Ennahdha était au pouvoir notamment en matière budgétaire: "Avec des chiffres et des références légales à l'appui, c'est ce que j'ai affirmé. C'est la première évaluation chiffrée de ce qu'Ennahdha a pris de l'État tunisien" a-t-il expliqué.

"Aujourd'hui, j'ai encore plus peur pour Tunisie qu'auparavant" a-t-il débuté. "La censure est revenue à la télévision (...) Il apparaît qu'il n'est plus possible de critiquer Ennahdha dans les médias", a-t-il exprimé dans une publication sur sa page Facebook.

LIRE AUSSI: Tunisie: le PDG de la télévision publique limogé

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.