TUNISIE
23/02/2018 11h:12 CET

Youssef Seddik appelle Ennahdha à présenter un homosexuel ou un athée aux élections

Capture écran/Youtube

L'anthropologue et islamologue tunisien Youssef Seddik a été invité par le journal "Hakaek Online" à réagir à la présentation du parti politique Ennahdha d'un Tunisien de confession juive dans sa liste municipale à Monastir.

Pour Seddik, ce qu'a fait Ennahdha ne dénote pas de son attachement à la minorité juive tunisienne, mais n'est qu'une manoeuvre politique pour faire croire à l'opinion publique qu'elle est en train de s'acheminer vers la modernité, et que l'aspect religieux ne la préoccupe plus.

L'islamologue tunisien appelle Ennahdha à présenter un homosexuel ou un athée dans les élections afin de prouver son caractère civil et qu'elle est attachée à l'égalité envers toutes les minorités du pays.

À noter que la présentation du tunisien de confession juive, Simon Slama, dans la liste d'Ennahdha, un parti politique qui revendique ses assises religieuses, a fait couler beaucoup d'encre.

Alors qu'Ennadha y voit un signe d'ouverture, ses détracteurs, à l'instar de Perez Trabelsi, président de l’Association El Ghriba, estime que c'est "une exploitation du judaïsme afin de prouver sa pluralité".

Concernant l'homosexualité, les cadres d'Ennahdha ont exprimé à maintes reprises leur refus de la dépénalisation de l'homosexualité, à l'image de Yamina Zoghlami, pour qui "dépénaliser l'homosexualité est contraire à la religion et à la morale".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.