TUNISIE
23/02/2018 09h:37 CET | Actualisé 23/02/2018 09h:37 CET

Fashion Week de Milan: Gucci accusée d'appropriation culturelle pour ce turban

TWITTER/AVANJOGIA

MODE - Ce n'est pas la première fois que la maison Gucci fait parler d'elle pendant la Fashion Week de Milan. Après avoir fait défiler des mannequins avec leur "tête" entre les mains, le styliste Alessandro Michele a cette fois fait monter sur le podium des hommes coiffés d'un turban appelé "dastar".

Ce jeudi 22 février, l'acteur britannico canadien Avan Jogia a pris position sur Twitter et cible la maison italienne. La raison? Il ne cautionne pas l'utilisation du dastar comme accessoire de mode, comme vous pouvez le voir dans la publication ci-dessous:

"Yo .. @gucci ... Je plaisante avec vous les gars ... mais ça ne vous donne pas une bonne image... Vous ne pouviez pas trouver de modèle 'brun'?"

La vedette de télévision canadienne a également encouragé les internautes "de couleur" à contester la décision du directeur artistique, Alessandro Michele. "S'il vous plaît, les autres personnes de couleur, cela nous arrive à tous, dites quelque chose même si cela ne s'applique pas à vous personnellement", ajoute-t-il dans un autre post Twitter.

Et comme une traînée de poudre, les réactions se sont multipliées sur le réseau social:

"Mon peuple a été tourmenté, assassiné et a été victime de racisme au cours des dernières années à cause de ses turbans. Et maintenant, mon turban est un putain d'accessoire de mode?"

"Une personne 'brune' avec un turban est apparemment 'un terroriste et une menace pour la société', mais c'est un accessoire de mode pour les Blancs?"

"Je suis un Sikh. Je suis offensé par cela même si je ne porte pas de turban. Commercialiser un dastar n'est ni cool ni branché. Nos gourous l'ont porté comme un symbole de fierté et de dévotion"

"Le fait, pour les Sikhs, que ce turban soit modélisé, c'est quelque chose d'énorme. Des milliers de Sikhs ont donné leur vie pour Sikhi. Mes ancêtres auraient plutôt préféré mourir et être tués que d'enlever leurs turbans. C'est un énorme symbole pour les Sikhs."

"Cela doit cesser. Le turban est une pièce religieuse et non un accessoire. Si vous voulez vraiment faire défiler des mannequins qui portent des turbans, prenez des Sikhs. C'est comme si les mannequins blancs commençaient à porter la kippa (chapeau juif) comme accessoire."

"Porter un turban sikh me fait sourire, me sentir privilégié et vraiment honoré. Les gens à travers le monde luttent contre ces problèmes et se font intimider à cause de cela. @gucci a utilisé le magnifique turban comme accessoire de mode, la question reste de savoir pourquoi un homme sikh ne pouvait pas défiler pour eux? Nous avons tellement de Singhs."

"Salut @gucci la prochaine fois s'il vous plaît, utilisez des mannequins #Sikh #Turbans. J'apprécierais."

Certains accusent la maison italienne d'appropriation culturelle, comme vous pouvez le voir dans le tweet ci-dessous:

"C'est inacceptable et choquant @gucci. Porter un article de foi religieuse n'est pas une mode, c'est une appropriation! Les hommes sikhs sont profilés et discriminés tous les jours pour porter un turban, mais quand vous mettez un Blanc, c'est soudainement à la mode et cool?!?!"

Pour d'autres, le turban n'appartient pas à une seule religion, et fait partie de la mode depuis un moment, comme vous pouvez le voir dans ce tweet:

"Les internautes sont en colère contre Gucci parce qu'un mannequin blanc a porté un turban. Les gens religieux sont contrariés et encore plus de gens sont fâchés en leur nom. Avec tout le respect que je vous dois, le turban n'appartient pas à une seule religion ou culture. Et ça fait partie de la mode occidentale depuis un moment..."

Les contestations ont aussi pris de l'ampleur en raison de la récente attaque raciste subie par un homme sikh devant le Parlement à Londres, alors qu'il attendait de rencontrer un député. Cet homme de 37 ans, originaire du Pendjab, en Inde, a déclaré qu'il avait été approché alors qu'il faisait la queue par un homme, qui aurait essayé de retirer son couvre-chef sikh, en criant "musulman, rentre dans ton pays", raconte-il au média britannique The Independant.

"Le même jour où vous avez fait parader des hommes blancs avec des turbans, un homme sikh a été attaqué pour avoir porté son turban à Londres. Utilisez votre pouvoir pour éduquer la société à ne pas manquer de respect à toute une religion."

"Couvrir et protéger nos cheveux sacrés"

Cinquième religion au monde en nombre de pratiquants, les Sikhs sont au nombre de 30.000 en France, et présents sur le territoire depuis un siècle.

Contactée par Le HuffPost, l'association les "Sikhs de France" souligne que plus de 99% des personnes portant un turban en France est un Sikh. "Il permet de couvrir et protéger nos cheveux sacrés, non coupés, qui sont un marqueur important de l'identité sikh, noués en chignon au-dessus de la tête et recouverts par le dastar", souligne Ranjit G. SIingh, directeur des affaires publiques du Conseil Représentatif des Sikhs de France.

"Il aurait été plus judicieux de faire appel à des mannequins d'origine sikh pour valoriser la magnificence du dastar. C'est offensant et irresponsable ce défilé avec le port du dastar", affirme-t-il.

Ce turban est porté à la fois par les hommes et par les femmes. "C'est un article de foi qui représente la royauté, l'honneur, le courage et la piété instruite par nos prophètes sikhs", explique Ranjit G. Singh au HuffPost.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.