TUNISIE
23/02/2018 07h:33 CET

Tunisie: Ils ont choisi des métiers artistiques malgré les préjugés de leurs parents (TÉMOIGNAGES)

Little boy plays on Hawaiian guitar or ukulele at sea beach background. Space for text
molchanovdmitry via Getty Images
Little boy plays on Hawaiian guitar or ukulele at sea beach background. Space for text

Quel métier choisir? Nous avons tous eu à répondre à cette question à un moment de notre vie.

Mais, même s'il nous semble évident que nous sommes les seuls responsables de ce choix, on oublie souvent que généralement nos parents ont déjà imaginé des plans pour nous, qui selon eux nous conviendraient le plus et nous promettraient un avenir meilleur.

Par conséquent, plusieurs professions liées à l'art sont jugées non prometteuses par les parents, décourageant leurs enfants d'en faire leur métier. Seulement aujourd'hui, la Tunisie voit de plus en plus de jeunes oser... oser dire "non" à leurs parents, et se lancer dans une carrière dans l'art.

Musiciens, managers de musiciens, ingénieurs son, cuisiniers, peintres; les jeunes osent désormais poursuivre leurs rêves et croient en un avenir dans l'art.

Le P'tit Huff vous a sélectionné quelques personnes des plus brillantes pour témoigner de leurs parcours, et des différentes réactions de leurs parents:

"J'ai toujours voulu être ingénieure et j'adore la musique, et ce qui combinait les deux était la profession d'ingénieur du son. Mes parents n'étaient pas tout à fait d'accord au début, car il ne comprenaient pas que ce métier pouvait avoir un avenir en Tunisie. Ma grand-mère essayait de me décourager disant que tout ce que j'allais faire à l'avenir, c'était de travailler dans les mariages à régler les micros. Mais, petit à petit j'ai réussi à les convaincre que c'est bel et bien un métier à part entière, avec des études pas aussi faciles qu'on pourrait penser. Ce métier a de plus en plus d'avenir en Tunisie, vu que la scène musicale ne cesse d'évoluer, et le matériel aussi" Yasmine, 21 ans, ingénieure du son.

"J'aime la musique par-dessus tout, et en réalité c'est la raison qui m'a le plus encouragée à me lancer dans ce métier. J'étais amie avec les garçons, et ce qui diffère dans notre relation est que je ne les vois pas réellement comme un produit mais plutôt comme des artistes accomplis. Au début, j'avais très peur, car ce domaine n'est pas très connu, mais quand j'ai assisté à la première répétition du groupe, j'ai su que c'était exactement ce que je voulais faire. Il y a beaucoup d'avenir dans ce métier, car le domaine artistique ne fait que se développer en Tunisie, faisant découvrir au monde des artistes très talentueux. Mes parents ne me prennent toujours pas au sérieux, mais cela ne me décourage pas" Yasmyne, 23 ans, manager de Nour Harkati, et du groupe musical "Aytma".

"Depuis tout petit, j'aime cuisiner. J'aidais ma mère dans la préparation des plats, et cela reste le plus beau souvenir de mon enfance. Une fois grand, j'ai découvert l'informatique, et j'ai adoré cette nouvelle découverte allant jusqu'à décider d'en faire mon métier. Mes parents étaient très contents d'apprendre en quoi j'ai décidé de me spécialiser, mais je n'ai malheureusement pas réussi mes études en informatique, ce qui m'a amené à la cuisine. J'ai commencé par demander à mes parents ce qu'ils en pensaient, et à ma grande surprise, ils m'ont encouragé et sont même allés jusqu'à m'aider à rencontrer des chefs étoilés. Ils m'ont beaucoup aidé et cela m'a donné la force de réussir dans mes études et de devenir cuisinier. La Tunisie a beaucoup évolué ces dernières années donnant une chance à des métiers comme le mien de réussir, et en tant que jeune, je ne peux qu'en être fier" Souhail, 24 ans, Chef cuisinier.

Ces témoignages, bien que différents d'une personne à une autre et d'un métier à un autre, restent de bons exemples à suivre pour les jeunes qui doivent encore choisir leur orientation, et devraient les encourager à poursuivre ce qu'ils aiment et oser... car un métier, c'est avant tout un choix de vie. Alors, choisissez les bons arguments à présenter à vos parents, cela ne fera qu'augmenter vos chances de les convaincre.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.