TUNISIE
22/02/2018 15h:10 CET

Littoral tunisien: Olivier Poivre d'Arvor présente le projet "La Saison bleue" (VIDÉO)

De passage à Sousse cette semaine, l'ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d'Arvor, a été reçu par la radio Jawhara FM pour présenter le projet "La Saison bleue" qui aura lieu du 15 juin au 30 septembre prochain à travers plusieurs événements sur les côtes de Tabarka à Zarzis en passant par Sousse.

En tout près de 200 manifestations auront lieu sur le littoral tunisien. Il s'agira d'après l'ambassadeur de "labeliser" certaines manifestations déjà existantes, d'ONG liées à l'environnement (à Sfax, Gabès), de manifestations culturelles, de festivals de bord de mer (Carthage, Sousses, Sfax, Bizerte ou Hammamet) qui s'ouvrent en été ou encore de rencontres économiques comme pour discuter du projet du port d'Enfidha. Il sera aussi question, dans ce cadre, de valoriser l'aquaculture et la recherche scientifique mais aussi de célébrer la pêche qui, comme le rappelle l'ambassadeur de France, fait aujourd'hui vivre près de 70.000 tunisiens. "La Tunisie grâce à la mer est un grand pays parce qu'il est ouvert au monde", a-t-il affirmé.

Un projet qu'Olivier Poivre d'Arvor a eu l'occasion de présenter lors de la visite du président français Emmanuel Macron, soulignant que lors de sa venue en Tunisie le chef d'État "a insisté sur la dimension culturelle de l'éducation, sur l'économie mais aussi sur la culture".

"On souhaite pouvoir proposer une image de la Tunisie très favorable à l'extérieur, en France mais aussi en Europe" a poursuivi Poivre d'Arvor, dans l'idée d'inciter les européens à venir en Tunisie et de faire passer le pays "de 7 à 8, à 11 millions de visiteurs".

Il a dans ce sens rappelé avoir été chargé de l'attractivité culturelle, touristique et économique expliquant la nécessite de relier ces 3 dimensions.

L'ambassadeur a également évoqué la richesse de la mer sur les plans culturelle mais aussi scientifique, "une importance dont il faut rendre compte localement". Il a ainsi précisé que la Tunisie possédait 1300 km de littoral, "elle est assise sur un trésor", a-t-il commenté, "dans le fond, la Tunisie vit grâce à la mer".

15% du PIB tunisien est, en effet, lié à la mer, une importance qui nécessite selon lui une prise de conscience quant à sa fragilité. "En France, on a aussi ce sentiment de la fragilité maritime", explique t-il quant au caractère mondial de ce phénomène.

"Avec la Saison bleue, il s'agit d'alerter la jeunesse sur cette richesse et sa fragilité, qu'il y ait une conscience environnementale partagée des deux côtés de la méditerranée".

À partir des dynamiques locales, le concept ambitionne de créer différentes activités de Tabarka à Zarzis, liées au sport nautique. Une course intitulée "la route du jasmin" sera notamment organisée par bateaux au départ de la France, de la Galite, de Bizerte puis de Hammamet. Il annonce également la tenue d'un forum à Bizerte pour discuter des différents aspects maritimes ainsi que des activités à Ghar El Meleh et Sidi Bous Saïd, avant de rappeler que le projet reste ouvert à des initiatives d'autres régions.

L'ouverture d'un site consacré est ainsi prévue pour le 15 mars prochain, il permettra notamment de recevoir ces initiatives.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.