MAROC
22/02/2018 06h:41 CET

Nigeria: 111 lycéennes portées disparues après une attaque de Boko Haram

FILE PHOTO - A still image taken from video shows a group of girls, released by Boko Haram jihadists after kidnapping them in 2014 in the north Nigerian town of Chibok, sitting in a hall as they are welcomed by officials in Abuja, Nigeria, May 7, 2017. REUTERS/via Reuters TV
Reuters TV / Reuters
FILE PHOTO - A still image taken from video shows a group of girls, released by Boko Haram jihadists after kidnapping them in 2014 in the north Nigerian town of Chibok, sitting in a hall as they are welcomed by officials in Abuja, Nigeria, May 7, 2017. REUTERS/via Reuters TV

DISPARITION - Deux jours après l'attaque d'une école de filles par Boko Haram, cent onze lycéennes sont portées disparues dans le nord-est du Nigeria, selon le ministre de la Police de l'Etat de Yobe, Abdulmaliki Sumonu.

Les hommes du groupuscule terroriste nigérian, lourdement armés, ont mené lundi un assaut sur le village de Dapchi, dans l'Etat de Yobe. Selon les témoignages des habitants, cités par les médias, des tirs en l'air ont retenti et ils ont fait exploser des grenades.

"815 étudiantes sont rentrées" à l'internat pour filles de Dapchi sur un total de 926 élèves, les autres étant toujours "manquantes", a déclaré à la presse le ministre Sumonu, précisant que, pour l'instant, aucun cas d'enlèvement n'est confirmé.

Les élèves et les professeurs de la Girls Science Secondary School, un internat, se sont enfuis dans la brousse, craignant d'être enlevés par les terroristes, comme ce fut le cas, il y a quatre ans, pour les lycéennes de Chibok dans l'Etat voisin du Borno.

Le groupe terroriste Boko Haram mène depuis 2009 des attaques sanglantes et meurtrières dans le nord-est du Nigeria et kidnappe régulièrement des femmes et des enfants mais c'est l'enlèvement de 276 lycéennes à Chibok, en 2014, qui avait déclenché une vague d'indignation mondiale.

LIRE AUSSI: