ALGÉRIE
22/02/2018 08h:05 CET | Actualisé 22/02/2018 08h:52 CET

Un ministre nigérien demande à l'Algérie de ne plus expulser les migrants non-nigériens vers son pays

Le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur du Niger, Mohamed Bazoum, a demandé mercredi 21 février à l'Algérie de cesser d'expulser des migrants non-nigériens vers son pays, en réaction à de nouvelles expulsions de migrants par les autorités algériennes.

"Les Nigériens, oui, qu'on les ramène en grand nombre. Ce n'est pas un problème, vraiment... Mais pas nous ramener tous les Africains", a déclaré M. Bazoum à la presse nigérienne.

La demande du responsable nigérien fait suite à une nouvelle vague d'expulsions de migrants entamée il y a quelques semaines par l'Algérie et dénoncée par des ONG le 19 février.

Selon ces associations, des centaines de migrants de différentes nationalités subsahariennes ont été arrêtés au nord de l'Algérie puis emmenés en bus jusqu'à la frontière avec le Niger et "contraints de rejoindre à pied, en plein désert" une localité nigérienne à 15 km de la frontière, a rapporté Le Monde.

Les autorités algériennes justifient souvent ces expulsions par "des accords de rapatriement" conclu avec des pays voisins, dont le Niger.

"[Certains] leur posent beaucoup de problèmes, c'est totalement légitime, mais que les autorités algériennes comprennent que c'est tout aussi légitime de notre part à nous que nous disions que ça ne doit pas se faire", a ajouté le ministre nigérien de l'Intérieur.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.