TUNISIE
21/02/2018 13h:00 CET | Actualisé 21/02/2018 13h:01 CET

"Tunisie, les voix de la révolution": Un aperçu de la transition démocratique tunisienne sur ARTE

"Tunisie, les voix de la révolution", c'est l'intitulé de ce récent documentaire diffusé par la chaîne ARTE, faisant un état des lieux de la transition démocratique tunisienne actuelle.

Réalisé par Karim Miské et Marc Ball en 2017, le reportage de 51 minutes revient sur les failles et promesses non tenues de l'après-révolution à travers les poignants témoignages recueillis auprès de l'Instance Vérité et Dignité (IVD). Créée en 2014, à la suite de la chute du régime Ben Ali et de l'instauration du principe de "justice transitionnelle", cette dernière se charge, en effet, de récolter la parole des victimes de la dictature (entre 1955 et 2013) et de confronter les bourreaux à leurs actes. Elle traite à ce jour plus de 60.000 dossiers.

Le reportage nous mène également dans le Sud du pays à Ouled Chraït - le village de Lazhar Chraïti putschiste exécuté par Bourguiba en 1963 - où des hommes vivent aujourd'hui dans le plus grand dénuement, à la suite des brimades exercées par le régime.

Le film, introduit par les espoirs de la révolution, met ainsi en lumière de nombreuses archives, nous replongeant sous les régimes successifs de Habib Bourguiba et Zine El Abidine Ben Ali, avant de nous propulser fin 2014 à l'arrivée au pouvoir de Béji Caïd Essebsi alors présenté comme "disciple de Bourguiba".

À travers ces multiples flashbacks, "Tunisie, les voix de la révolution" met en avant les failles et le caractère au demeurant rétrograde de cette dernière gouvernance, illustrée notamment par "les difficultés et les pressions" subies par l'IVD dont il ne cesse de souligner la courageuse détermination.

Le reportage reste accessible en ligne jusqu'au 26 février et sera rediffusé sur la chaîne le 7 mars prochain.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.