MAROC
21/02/2018 13h:37 CET

Espagne: une organisation criminelle qui transportait du haschich marocain en hélicoptère démantelée

Guardia Civil

DROGUE - La Guardia Civil a mis la main, mercredi 21 février en Andalousie, sur une puissante organisation criminelle qui transportait de la drogue en hélicoptère depuis le Maroc. À la tête du réseau, un Marocain vivant à Marbella, qui fait partie des 18 personnes arrêtées par la police espagnole, dont deux pilotes d'hélicoptères d'origine serbe.

De nombreux téléphones mobiles, des instruments de vol, une machine à compter l'argent, des bijoux, des montres de grande valeur, 18.000 euros en espèces ainsi que de nombreux documents d'intérêt pour l'enquête ont été retrouvés lors de perquisitions.

Selon un communiqué de la Guardia Civil, les autorités enquêtaient sur cette organisation depuis début 2017 suite à la découverte d'un hélicoptère caché dans une ferme de la région montagneuse de Ronda dans la province de Malaga, en Andalousie. D'après les enquêteurs, le réseau, qui utilise des engins aériens pour introduire de la drogue, serait "une des organisations criminelles les plus importantes ayant opéré en Espagne".

Un réseau structuré et hiérarchisé

Après la saisie de cet hélicoptère, l'organisation a fait l'acquisition, en Allemagne, d'un nouvel appareil similaire et introduit de manière illégale en Espagne. Ce dernier avait été intercepté le 9 décembre dernier alors qu'il effectuait un trajet "narco-volant" entre Séville et le Maroc.

Les agents ont observé que l'hélicoptère volait à basse altitude et sans lumières, de sorte qu'un dispositif complet pour le localiser et l'arrêter avait été activé. Il a finalement été intercepté dans une ferme à Las Cabezas de San Juan près de Séville. Lors de l'opération, un pilote, ancien militaire d'origine serbe installé en Suisse, ayant une grande expérience des vols de nuit, avait été arrêté ainsi que deux membres de l'organisation.

Lors de la perquisition du deuxième engin, les autorités n'ont pas retrouvé de marchandises à bord, bien qu'un camion attendait, à la ferme, l'arrivée de la cargaison. Elles supposent que la drogue aurait été jetée à la mer dans les eaux du détroit de Gibraltar.

L'organisation démantelée disposait d'une branche logistique importante et organisée, chargée d'obtenir des hélicoptères, du carburant, des navires pour cacher les hélicoptères et des fermes servant d'aérodromes. Elle avait également un personnel conséquent chargé de surveiller les mouvements et opérations, et des mécaniciens pour entretenir les engins qui pouvaient transporter jusqu'à 900 kilos de marchandises.

LIRE AUSSI: