TUNISIE
20/02/2018 12h:40 CET | Actualisé 20/02/2018 12h:40 CET

Cet illustrateur décrit parfaitement "la vie moderne" et les contradictions de sa génération

CULTURE - Une femme parlant d'écologie les clés de sa voiture à la main, ou les regards pleins de jugements dans le métro... Comme Livio Bernardo, ces situations font peut-être partie de votre quotidien. Lui a décidé de les dessiner.

Depuis quatre mois, ce graphiste met en scène ses observations sur le compte Instagram "La vie moderne". On peut y contempler des dessins qui dépeignent son petit monde parisien mais pas seulement. Cet illustrateur trentenaire n'hésite pas à user de sa plume pour critiquer la société actuelle et ses contradictions, même s'il admet faire partie du lot.


Tiens l’regard... #metro #eyecontact #paris #parisiens #rame #ratp #regardscroises #plan #ligne7 #ligne4 #focus #dessin #metroparisien #yeuz #check

Une publication partagée par La Vie Moderne (@livioetlaviemoderne) le




À travers ses profils de Parisiens, Livio Bernardo met en scène les personnalités qu'il croise dans la capitale. Sans fard, mais aussi "sans jugement".

"Sur Instagram, j'avais l'impression que les publications n'étaient pas réalistes. En tous cas, ça ne représentait pas ma réalité. C'est cet esprit que j'ai recherché à travers mes dessins, se rapprocher le plus possible du réel sans apporter de jugement, ou de messages de haine", affirme-t-il au HuffPost.





Ses dessins caricaturaux peuvent paraître "légers" au premier abord, mais ils sont souvent une façon d'aborder un problème plus profond. Son récent post sur une femme noire qui se fait toucher les cheveux est un bon exemple de sa démarche: "Ma femme étant à moitié africaine, ça lui arrive souvent", souligne-t-il. C'est assez récurrent, et je pense que derrière il y a quelque chose d'assez profond, une sorte de racisme toléré, que je cherche à montrer dans mes dessins."

Les abonnés de "La vie moderne" retrouvent également régulièrement dans ses dessins un des personnages de sa BD: le "chat blasé". Et ce n'est pas qu'un simple chat. Pour Livio, c'est la représentation de son côté cynique: "c'est moi, déguisé, pour éviter de me mettre en scène et donner directement mon avis, mais au final, c'est ce que je pense", explique-t-il.


J’vous présente Barnabé... #chat #cat #blaz #introducing #bd #sketch #selfie #instagram #egotrip

Une publication partagée par La Vie Moderne (@livioetlaviemoderne) le


Où trouve-t-il ses idées? Dans son quotidien bien sûr, mais aussi à travers des anecdotes qu'on peut lui rapporter.

"Ce que je trouve passionnant, c'est l'interaction que crée ce compte Instagram. Au début, je ne donnais pas forcément ce que les internautes voulaient voir, mais je m'inspirais de ma propre expérience. Aujourd'hui, on me contacte pour me raconter des anecdotes, que je dessine", raconte Livio.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.