MAROC
20/02/2018 08h:08 CET | Actualisé 20/02/2018 08h:49 CET

Kawalis, une plateforme d'avis de consommateurs créée par un étudiant marocain

Cecilie_Arcurs via Getty Images

SOCIÉTÉ - L'esprit de cet étudiant marocain en France regorge d'idées pour contribuer au développement de son pays. Après avoir conçu le prototype de l'application Watani (auparavant appelée Track Corruption), voulue comme un outil 2.0 pour dénoncer et combattre la corruption au Maroc, Ali Safraoui, 21 ans, revient avec un nouveau projet baptisé Kawalis, une sorte de TripAdvisor marocain qui permet de donner son avis sur des hôtels, entreprises ou restaurants.

Si cet étudiant à l'école de commerce EM Lyon attend toujours une réponse de la part des institutions étatiques auxquelles il a envoyé son prototype et son rapport "d'une soixantaine de pages sur la corruption au Maroc", il a déjà lancé la machine pour Kawalis en créant sa plateforme en ligne.

"Je me suis parfois moi-même senti démuni face au manque de professionnalisme, de sérieux voire de respect dans certaines entreprises", raconte Ali Safraoui au HuffPost Maroc. "Le 'appelez-moi le directeur ou le gérant' est souvent mal perçu au Maroc alors que c’est un droit fondamental du client qui se retrouve dans une posture fragile", regrette l'étudiant en école de commerce.

kawalis

Kawalis vise donc à rééquilibrer la balance entre clients et entreprises. Cette nouvelle plateforme se veut être le site de référence au Maroc où les clients peuvent non seulement consulter la satisfaction des autres consommateurs et évaluer eux-mêmes les restaurants et hôtels comme dans d'autres sites, mais également noter les agences de banques, de téléphonie, et toutes sortes d'entreprises au Maroc qui proposent des services ou des produits au consommateur.

"Il est plus simple d’aller sur un site qui centralise tous les avis", affirme au HuffPost Maroc Ali Safraoui. "En choisissant la ville et le type de lieu, l'utilisateur, qui n'a pas besoin de s'inscrire ou de créer son profil, accède à toutes les informations, avis, et commentaires sur les entreprises qui y figurent", explique le fondateur du site en soulignant que, contrairement aux pages Facebook et autres sites, Kawalis ne permet pas à l'entreprise de modifier les informations postées, en mettant en avant les avis plus favorables pour influencer les utilisateurs.

Du client à l'entreprise

Quand un client laisse un avis sur le site, Ali Safraoui, qui travaille pour l'instant seul sur le projet, examine d'abord son commentaire avant de le rendre public. Une façon, selon le fondateur, de filtrer les messages qu'il juge frauduleux. "Nous ne censurons aucun avis, commentaire ou critique constructive", signale tout de même le fondateur.

"On veut donner la parole à tout le monde: les clients mais aussi les gérants des lieux. Notre objectif est de créer un cercle vertueux à l'intérieur de notre communauté entre clients et gérants en mettant en place un climat propice à l'échange", explique-t-il.

Une fois que plusieurs avis sur la même entreprise ont été postés, Ali Safraoui les transmet à l'entreprise concernée. Pour ce jeune étudiant, les entreprises marocaines devraient être plus ouvertes à ce genre d'évaluations qui peuvent se "transformer en réelles opportunités".

"Ce qui est attendu avec Kawalis, c’est son effet dissuasif: l’e-réputation est devenue très importante pour les entreprises", affirme-t-il.

Grâce à sa plateforme, le jeune étudiant espère contribuer à instaurer la culture du CRM (Customer Relationship Management) qui pour lui fait la force de vente des entreprises. "J’ai beaucoup d’ambition pour mon pays et je suis convaincu que chacun d’entre nous peut apporter sa pierre à l’édifice", conclut Ali, confiant.

LIRE AUSSI: