TUNISIE
19/02/2018 08h:55 CET | Actualisé 19/02/2018 09h:01 CET

Violences contre des enfants autistes dans un centre spécialisé: Le centre sera fermé si les violences sont avérées affirment les autorités

Une vidéo montrant des scènes de violence et de maltraitance des enfants autistes dans une école spécialisée à Tunis a choqué le pays. La vidéo qui circule depuis le week-end sur les réseaux sociaux dévoile, en effet, le quotidien de ces enfants, agressés et humiliés par leurs propres éducateurs.

Ces images de violences, d’insultes, d’agressions ont suscité un très vif émoi chez les internautes. Un tollé général qui a entrainé une vive réaction des services de la protection de l’enfance.

Sous le choc, les parents des enfants d'autistes ont décidé de se mobiliser et mener une manifestation, lundi, à 11h à la Kasbah pour protester contre les violences subies par leurs enfants autistes et réclamer plus de protection et de droits en leur faveur.

"Nous voulons une solution pour nos enfants" a martelé une parente d'élève victime de maltraitance, sur les ondes de Mosaïque Fm. "Quand j'ai vu la vidéo, je n'ai pas réalisé qu'il s'agit de mon fils" a-t-elle confié en fondant en larme. Et d'ajouter que "toutes les personnes impliquées dans cette affaire doivent être jugées".

Un autre parent a fortement dénoncé la violence à l'égard des enfants autistes. Il a souligné la nécessité d'ouvrir une enquête et de prendre toutes les mesures nécessaires à l'encontre des responsables qualifiés de "bourreaux". Il a indiqué, sur Mosaïque Fm, que sa famille a remarqué depuis trois mois un changement de comportement de leur enfant. "Sa situation s'est dégradée" a-t-il répliqué, "mais après avoir regardé la vidéo, nous avons compris la cause" a-t-il dit.

Une enquête a été lancée, le centre risque de fermer

Le délégué général pour la protection de l'enfance, Mahiar Hamdi, a annoncé à la TAP, qu’une enquête judiciaire sera menée lundi. Il a noté que le centre sera fermé si les violences sont avérées. Il a fait savoir que son ministère s’engage à prendre les mesures nécessaires à l’encontre des éducateurs qui seraient impliqués dans cette affaire, et ce en marge de cette visite qui sera effectuée en parfaite coordination avec le juge de la famille, le ministère public et la direction régionale des affaires sociales.

Hamdi a précisé, par ailleurs, que le ministère de la Femme, de la famille et de l'enfance est prêt à fournir un encadrement psychologique pour les enfants victimes et a appelé les parents à être vigilants et de suivre de près le comportement de leurs enfants.

Dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm, la ministre de la Femme, de la famille et de l'enfance, Neziha Laabidi, a affirmé que le centre d'éducation en question a été identifié.

D'après le site "Assada", le premier média à avoir relayé l'affaire et diffusé la vidéo, le dossier relatif à cette affaire a été remis, lundi, par son directeur Rached Khiari et son avocate Najet Abidi au ministère public dans le cadre de l'enquête.

Pourtant cette affaire n'est pas la première du genre en Tunisie. En novembre dernier, une vidéo montrant une institutrice en train de maltraiter un enfant autiste a été fortement partagée et a suscité la colère des Tunisiens. Le centre d’éducation en question a été fermé sur décision du ministre des Affaires sociales pour maltraitance des pensionnaires, a fait savoir le délégué à l’enfance.

En Tunisie, l’autisme touche environ 200 mille personnes, a indiqué Lilila Ktata Meziou, membre de l’association des Parents de Psychotiques Autistes Infantiles, sur les ondes d'Express Fm.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.