MAROC
18/02/2018 07h:45 CET

Cinq migrants rohingyas interceptés par le Maroc alors qu'ils tentaient de se rendre en Espagne

DR

ROHINGYAS - C'est un long périple qui a mené cinq migrants rohingyas jusqu'au Maroc. Selon l'agence de presse espagnole EFE, la marine marocaine a intercepté samedi une embarcation avec à son bord cinq membres de cette minorité musulmane persécutée en Birmanie. Toujours selon EFE, ces derniers ont été trouvés à proximité du Cap Spartel, à l'ouest de Tanger, "en compagnie d'une vingtaine de Subsahariens".

L'un des migrants rohingyas a détaillé à la police son périple de la Birmanie au Maroc. Comme le rapporte EFE, ce dernier, qui déclare se nommer Iqbal, a d'abord fui vers le Bangladesh voisin avant de se rendre en Inde, où il a acheté un faux passeport pour 200 dollars. Il a ensuite pris un avion pour l'Algérie où il a rencontré "d'autres compatriotes". Ensemble, ils ont traversé la frontière algéro-marocaine, puis ont payé 1.000 euros un passeur d'origine subsaharienne pour se rendre en Espagne en bateau.

Une minorité persécuté en Birmanie

Depuis l'été 2017, cette minorité musulmane de Birmanie est la cible de ce que l'ONU qualifie de "nettoyage ethnique" de la part des autorités birmanes. En décembre dernier, Médecins sans frontières (MSF) publiait un rapport glaçant dans lequel l'ONG affirme que parmi les 9.000 Rohingyas décédés dans l’Etat de Rakhine en Birmanie, entre le 25 août et le 24 septembre, 6.700 - dont 730 enfants - ont été tués par "l’armée birmane, la police et des milices locales".

LIRE AUSSI: