ALGÉRIE
17/02/2018 09h:33 CET | Actualisé 17/02/2018 09h:49 CET

Ali Benhadj perd de son influence....même sur son fils!

Echourouk online

Un jeune homme arrêté et condamné pour quelques mois de prison pour conduite en état d’ébriété et refus d'obtempérer. Une affaire presque anodine sauf que le jeune homme en question est le fils de Ali Benhadj, le numéro deux du Front Islamique du Salut (FIS) dissous.

Selon le site du quotidien arabophone Ennahar, le fils Benhadj a été condamné à six mois de prison ferme et une amende de 50 000 da par le tribunal de Hussein Dey pour conduite en état d’ébriété et refus d’obtempérer.

Devant le juge, le prévenu avait démenti le fait qu'il conduisait au moment des faits mais qu'il était stationné dans son quartier et consommait des boissons alcoolisées. Une version contestée par la police, rapporte-t-on de même source. Il est précisé que le procès-verbal atteste que le concerné n’a pas respecté l’ordre de s’arrêter et qu’il aurait pris la fuite, causant ainsi un accident de la circulation.

Le fils du prédicateur a nié avoir été en état d'ébriété, précise-t-on de même source, mais ses analyses sanguines auraient révélé la présence de 1,25 gramme d’alcool dans son sang alors que le seuil toléré est de 0,20 grammes.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.