TUNISIE
15/02/2018 09h:57 CET

Liste noire: Pour Mongi Rahoui, Youssef Chahed est autant responsable que Chedly Ayari

Facebook/Tounes Hourya Mouwatana

“Il est plus judicieux que le Chef du gouvernement présente sa démission avant de demander le limogeage du gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie" a estimé mercredi, le député du Front Populaire Mongi Rahoui sur les ondes d’Express Fm.

Pour lui, ce n’est pas le Gouverneur de la BCT qui est le seul responsable du classement de la Tunisie sur la liste noire de l’Union européenne des pays les plus exposés au blanchiment d'argent et au financement du terrorisme. "C’est une responsabilité partagée” a-t-il martelé en soulignant l’importance du rôle joué par le gouvernement.

Ainsi, le député du Front Populaire considère que la demande de limogeage de Chedly Ayari formulée par le Chef du gouvernement est en fait une tentative d’échapper à la responsabilité et cacher son échec quant à la possibilité d’éviter un tel classement.

Aujourd’hui, il est temps de définir les responsabilités et de déterminer les coupables derrière le blacklistage de la Tunisie, a-t-il mentionné en soulignant la nécessité d’auditionner le Chef du gouvernement pour s’expliquer à ce sujet.

En marge de son audition par la commission des Finances de l'Assemblée des représentants du peuple, en sa qualité de président de la Commission tunisienne des analyses financières, le gouverneur de la Banque centrale Chedly Ayari a affirmé mercredi qu'il ne resterai pas à la tête de l'institution "même si les députés votent pour mon maintien" a-t-il assuré.

D’ailleurs, à la suite d’une rencontre entre Chahed et Ayari, tenu le même jour à La Kasbah, le gouverneur de la Banque Centrale a décidé de présenter sa démission au Chef du gouvernement.

De son côté, Youssef Chahed a dénoncé les "campagnes de dénigrement menée contre Chedly Ayari” et a rappelé son engagement et sa dévotion.

La semaine dernière, à la suite du classement de la Tunisie sur la liste noire des États susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme le chef du gouvernement Youssef Chahed a proposé au président de la République Béji Caid Essebsi le limogeage du gouverneur de la Banque centrale de Tunisie Chedly Ayari et son remplacement par Marouane El Abassi, ce qui a été accepté par le président qui a transmis la proposition à l'Assemblée des représentants du peuple.

Cette dernière devait se réunir jeudi en plénière pour voter sur cette proposition.

La démission présentée par Chedly Ayari au chef du gouvernement a ainsi mis fin à cette procédure.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.