MAROC
15/02/2018 14h:29 CET | Actualisé 15/02/2018 14h:32 CET

Mohammedia: L'auteur présumé des agressions aux jets de pierres sur des automobilistes arrêté

rvimages via Getty Images

AGRESSION - Les automobilistes qui comptaient se rendre à Mohammedia peuvent être rassurés: le délinquant qui s'amusait à jeter des pierres sur les voitures à l'entrée de la ville a été arrêté jeudi par la police, rapporte la MAP.

Le présumé auteur des agressions, âgé de 19 ans, a été interpellé après "une vaste opération de ratissage" menée par "la brigade de la police judiciaire, appuyée par les éléments de la force publique" sur la rocade de contournement de la ville, d'après la MAP.

Les premiers éléments de l'enquête ont révélé que le principal accusé aurait été déjà impliqué dans "des agressions similaires ayant provoqué des dégâts matériels à trois autres véhicules qui circulaient, le même jour, sur cette route", d'après un communiqué de la préfecture de police de Casablanca.

Le suspect a donc été placé en garde à vue "pour éclaircir les circonstances de cet acte criminel et s'assurer de l'existence ou non d'éventuels complices", a précisé le communiqué de la cellule de communication de la préfecture de police.

C'est après avoir reçu une plainte d'un automobiliste "victime de jets de pierre, alors qu’il roulait, mardi tard dans la nuit, dans la zone forestière à l'entrée de la ville", que les services de la sûreté nationale de Mohammedia ont décidé d'agir, rapporte la MAP. Les attaques avaient fini par endommager le pare-brise du véhicule de la victime, indique le communiqué.

Si dans cette affaire l'automobiliste qui a déposé plainte n'a pas été touché, d'autres victimes d'agression aux jets de pierres n'ont pas été aussi chanceuses. En octobre 2016, une conductrice avait été visée par des jets de pierre, alors qu'elle était au volant avec son époux et ses enfants.

La plaignante, grièvement blessée, avait dû subir des opérations chirurgicales en urgence, selon une proche de la famille. Après avoir porté plainte, la société nationale Autoroutes du Maroc (ADM) a été condamnée à lui reverser une somme de 150.000 dirhams de dommages. ADM a décidé de faire appel du jugement du tribunal en janvier 2018.

LIRE AUSSI: