MAROC
14/02/2018 11h:54 CET

Tramway de Casablanca: 15 accidents mortels dus à l'inattention

AIC Press

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - 15 accidents mortels en 5 ans. C'est le tragique bilan du tramway de Casablanca depuis son lancement en décembre 2012. Une moyenne largement supérieure à celle enregistrée dans des villes européennes qui ne comptent "que" 1 ou 2 accidents mortels sur une période de 3 ou 4 ans, précise Youssef Draiss, directeur général de Casa Transports lors du lancement mardi 13 février d’une campagne de communication d’envergure afin de renforcer la sécurité aux abords du tramway à quelques mois du lancement de la deuxième ligne (octobre 2018).

Après une période d'adaptation, les Casablancais se permettent des imprudences

Présent aux côtés de Benacer Boulaajoul, secrétaire permanent du Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) et de Philippe Ratto, directeur général de RATP Dev Casablanca, le patron de Casa Transport a présenté lors du lancement de la campagne des chiffres sur l'évolution des accidents de tramway à Casablanca. Ces derniers sont passés de 189 accidents en 2013 à 102 accidents en 2015 avant de repartir à la hausse pour atteindre 126 accidents en 2017.

"Le nombre d'accidents au lancement du tramway est expliqué par le fait que les Casablancais n'étaient pas habitués à ce moyen de transport, il a fallu une période d'adaptation qui a conduit à une baisse significative du nombre d'accidents", explique Draiss. Or c'est tout le contraire qui se passe maintenant puisqu'après l'avoir apprivoisé, les habitants de la métropole se permettent "des familiarités", ajoute-t-il. Une sélection des plus imprudentes et dangereuses a d'ailleurs été compilée par la société et diffusée à l'occasion.

22 accidents de tram causés par les piétons rien qu'en 2017

Feu rouge ou stops non respectés, changement brusque de direction ou encore traversée de voie sans regarder, tous les accidents ont pour origine un manque d'attention des automobilistes, des deux-roues et des piétons qui ne respectent pas le Code de la route et la signalétique du tramway. Ces derniers se partagent d'ailleurs la responsabilité puisque sur les 126 accidents enregistrés en 2017, 22 ont été causés par des piétons, 51 par des voitures de particuliers et 22 par les motos et les deux-roues. Des accrochages qui, en plus de mettre en danger la vie des gens, coûtent chaque année la bagatelle de 12 millions de dirhams par année à la ville de Casablanca.

Tram, un troupeau d'éléphants en mouvements de 100 tonnes

Pour y remédier, la société a décidé d'agir sur plusieurs volets. Le premier concerne la sensibilisation avec cette campagne de communication afin de renforcer l’attention des usagers de la route aux abords des lignes de tramway. Il s'agit de visuels et de spots radiophoniques et télévisuels qui mettent en garde contre le danger que peut représenter une rame de tramway. "Une rame de tramway pèse 100 tonnes, soit l'équivalent d'une quinzaine d'éléphants. Sans oublier qu'à une vitesse de 50 km/h, l'engin a besoin de 120 mètres pour s’arrêter soit l’équivalent de la longueur d’un terrain de football", souligne Philippe Ratto. De quoi dissuader les plus téméraires.

Le second volet concerne la mise à niveau de l'infrastructure. Le secrétaire permanent de la CNPAC a rappelé à ce titre les actions menées par le comité dans 12 villes importantes du royaume notamment par rapport à la signalisation. Enfin, des "investissements importants" seront consentis dans les nouvelles technologies pour renforcer le dispositif de surveillance et de sécurité qui compte déjà 460 caméras de surveillance reliées à un centre de commande centralisé. En attendant, c'est réellement les mentalités qui devront évoluer en prenant conscience des risques à s’approcher trop près des rames en mouvement ainsi qu’à mieux connaître les contraintes de freinage dues au poids du tramway.

LIRE AUSSI: