TUNISIE
14/02/2018 13h:29 CET | Actualisé 14/02/2018 13h:29 CET

Vous n'avez pas l'habitude de voir la Saint-Valentin célébrée de cette manière

SAINT-VALENTIN - On peut fêter la Saint-Valentin sans être en couple ou ressembler à une héroïne de "Sex and the City". Pour la fête des amoureux, l'illustratrice Marie Boiseau a voulu célébrer l'amour que l'on peut avoir pour soi-même. C'est la raison pour laquelle elle a décidé de remplacer les représentations de couples hétérosexuels cernés de petits cœurs roses par une jeune femme seule qui se fait de bien.

"L'idée est juste de changer la représentation habituelle de la Saint-Valentin, un couple très souvent hétéro, et de se dire que se donner un peu d'amour à soi c'est bien aussi" a expliqué l'ancienne étudiante des Beaux-Arts au HuffPost.

Très présente sur les réseaux-sociaux, Marie Boiseau a été inspirée par le mouvement body-positive, qui consiste à véhiculer l'idée qu'on peut aimer son corps même s'il n'est pas parfait. "En découvrant le body-positive sur Instagram, je me suis mise à dessiner de plus en plus de femmes grosses, poilues ou tout simplement rousses parce que j'aime bien les rousses mais qu'on en voit moins", nous a raconté la jeune femme.

Son but est simplement de dessiner des corps que l'on n'a pas l'habitude de voir parce qu'il est important de se sentir représentée selon la jeune femme. Et de nombreuses femmes lui écrivent pour la remercier d'avoir voulu les représenter autrement, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

Dessiner des femmes rondes et poilues n'est pas uniquement une façon de rallier le mouvement "body-positive", cela a fait également beaucoup de bien à la dessinatrice. "Ça m'a fait du bien d'avoir autant de retours positifs sur mes dessins parce que toutes les femmes, moi y compris, sont confrontées à cette poursuite du corps parfait et de cet idéal impossible à atteindre. Je me sens mieux grâce aux dessins", conclut la dessinatrice.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.