MAROC
14/02/2018 14h:51 CET

Internet: Les Marocains de plus en plus connectés

DR

TÉLÉCOM - Malgré la saturation du marché, le parc mobile marocain continue de croitre. Il faut dire que les Marocains sont toujours friands de la diversité de puces. Selon les derniers chiffres de l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), près d'un Marocain sur trois dispose de deux cartes SIM. Le nombre d'abonnés mobiles atteint ainsi près de 44 millions à fin 2017 en hausse de 5,8% par rapport à 2016, soit un taux de pénétration de 126%.

Maroc Telecom se taille la part du lion du parc mobile

Par système de facturation, ce sont les clients du prépayé qui représentent la plus grosse part avec un parc de 40,62 millions d'abonnés (+5,43%) contre à peine 3,29 millions de clients ayant un abonnement postpayé (+10,38%). Le parc du fixe, quant à lui, continue sur son trend baissier avec 2 millions d'abonnés, soit un recul de 1,1% comparé à la même période de l'année précédente.

Mais l'augmentation du parc ne veut pas forcément dire une augmentation du trafic. Toujours selon les chiffres du régulateur, le trafic sortant de la téléphonie mobile a enregistré une baisse annuelle de 4,2% avec 55,2 milliards de minutes en 2017. Les opérateurs ne sont toutefois pas logés à la même enseigne puisque la contreperformance de certains a atteint les 9% tandis que d'autres ont réussi à tirer leur épingle du jeu avec une hausse de 1,7% de leur trafic mobile annuel sortant. Rappelons à ce titre que c'est Maroc Telecom qui se place en tête des opérateurs avec 42,13% de parts de marché du mobile toutes catégories confondues, suivi d'Orange (34,79%) et d'Inwi (23,08%).

L'arrivée des MRE en été booste le marché de l'Internet mobile

Victimes du succès des applications de messagerie instantanée, le nombre de SMS échangés sur le réseau a baissé de 22% en 2017 pour s'établir à 6,3 milliards d'unités.

Côté Internet, la connexion mobile (3G/4G) reste de loin celle plébiscitée par les Marocains puisqu'elle représente près de 94% du parc global des abonnements. En hausse de 31,69% sur une année à 20,83 millions d'abonnés, le parc Internet mobile a tout de même enregistré une baisse de 1,96% en glissement trimestriel. Selon l'ANRT, cette tendance serait expliquée par un retour à la normale après la hausse exceptionnelle des abonnements à l’Internet mobile souscrits au cours de la saison estivale notamment par les MRE.

Début timide pour la fibre qui rentre petit à petit dans les usages

Dans le détail, les performances les plus importantes ont été enregistrées par le parc mobile 4G qui a atteint plus de 6,8 millions de clients à fin décembre 2017, contre 2,8 millions de clients à fin 2016, soit une hausse annuelle de près de 143% ainsi que par le parc de la fibre optique (FTTH) qui, même s'il reste modeste (36.347 abonnés) a tout de même augmenté de 241%!

Concernant les parts de marché sur Internet, c'est toujours Maroc Telecom qui caracole en tête du podium avec 48,86% du parc global, suivi d'Orange avec 27,67% et d'Inwi avec 23,46%. À noter que la bande passante Internet internationale a connu une hausse annuelle de 73,1%, atteignant 1125 Gb/s à fin 2017, accompagnant ainsi positivement les augmentations des volumes des échanges des abonnés sur Internet.

LIRE AUSSI: