TUNISIE
13/02/2018 12h:38 CET

La Tunisie changera bientôt l'aéroport militaire de Remada en aéroport civil

A picture taken on October 15, 2015, shows a Tunisair plane parked on a tarmac at Tunis-Carthage International in Tunis. / AFP PHOTO / FETHI BELAID        (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images)
FETHI BELAID via Getty Images
A picture taken on October 15, 2015, shows a Tunisair plane parked on a tarmac at Tunis-Carthage International in Tunis. / AFP PHOTO / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images)

La secrétaire d'Etat auprès du ministre du Transport, Sarra Rejeb, a annoncé, mardi, le démarrage prochain du changement de l'aéroport militaire de Remada en aéroport civil. Une décision qui a été prise après l’achèvement des études qui ont démontré que l’opération de changement ne coûtera que 22 millions de dinar, a souligné Rejeb lors d’une plénière, tenue ce mardi 13 février à l’ARP.

Par ailleurs, elle a annoncé que la compagnie aérienne Tunisair est en train de négocier avec la société Airbus pour avancer le délai de livraison de 5 avions de catégorie ( A320 neo) au plus tard en 2019 ou 2020, alors que la date prévue, selon l’accord conclu, en 2008, entre les deux sociétés est 2021."

Elle a indiqué que Tunisair œuvre, selon son programme 2008, à développer sa flotte à travers l’acquisition de 13 avions de type airbus dont 8 avions ont été livrés. Elle a affirmé que les services de la compagnie aérienne sont "insatisfaisants" mais le transporteur aérien œuvre à les améliorer.

A cet égard, le phénomène du vol des bagages dans les aéroports a baissé, la compagnie aérienne ayant enregistré un cas de vol des bagages pour 10 mille passagers.

Rejeb a souligné, d'autre part, que Tunisair est prêt économiquement à adhérer à la Convention de Montréal, ce qui lui impose d'éviter de commettre des erreurs et de développer ses capacités.

En effet, l’Assemblée des Représentant du Peuple (ARP) a adopté, aujourd'hui, le projet de loi relatif à l’adhésion de la Tunisie à la convention pour l'unification de certaines règles relatives au transport aérien international (convention de Montréal).

L’adhésion de la Tunisie à cette convention permet aux citoyens tunisiens de bénéficier de services modernes et aux exportateurs le transport de leurs marchandises, plus rapidement, à un coût moins cher et en sécurité. Depuis l’entrée en vigueur de la Convention, en 2003, près de 124 pays, ont ratifié ladite convention, dont 12 pays arabes.

Des organisations régionales de transport aérien, tels que l’Union arabe du transport aérien et l’Association internationale du transport aérien et le marché unique du transport aérien africain (SAATM) et l’Association de Transporteurs Aériens Francophones appellent les pays non-signataires de la Convention à y adhérer.

La Tunisie a adopté la convention de l'unification de certaines règles relatives au transport aérien international, le 12 octobre 1929 à Varsovie, puis la ratification du protocole modifiant la convention pour l'unification de certaines règles relatives au transport aérien international, en 1962 et 1985.

La convention pour l'unification de certaines règles relatives au transport aérien international, signée en 1999, à Montréal, fournit un système unifié et moderne concernant la responsabilité des compagnies aériennes sur les vols internationaux en cas de décès ou blessure du voyageur ou un retard dans l'arrivée des bagages, leur perte ou des dommages qui leur sont causés.

LIRE AUSSI:L'Open Sky pose un "énorme problème" au PDG de Tunisair Elyes Mnakbi

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.