MAROC
09/02/2018 08h:00 CET

ONCF: Le français Alstom remporte un appel d'offre pour la construction et la fourniture de 30 locomotives électriques

Vincent Kessler / Reuters
REUTERS/Vincent Kessler

TRANSPORT - C'est tranché. À l'issue de l'appel d'offre international lancé par l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), pour l’acquisition de 30 nouvelles locomotives électriques, c'est sur la société Alstom que le choix s'est porté, annonce ce jeudi l'ONCF dans un communiqué.

Le géant français devra ainsi fabriquer et fournir les 30 locomotives, pour un montant global d’environ 1,4 milliard de dirhams, précise le communiqué. Le montant, qui couvre le matériel, les pièces de rechange et les pièces parc, sera "financé en totalité par l’État français, grâce à un prêt d’une maturité de 40 ans, avec une période de grâce de 10 ans et un taux d’intérêt de 0,0016%", indique l'ONCF.

Informatique embarquée, assistance à la conduite, redondance du système de contrôle et de sécurité... les locomotives de dernière génération attendues seront aptes à une vitesse maximale de 180 Km/h pour une exploitation à 160 Km/h, et seront conformes aux normes et standards de l’Union Internationale des Chemins de Fer (UIC), promet l'office.

L'ONCF indique que l'appel d'offre entre dans le cadre de la modernisation du parc matériel roulant et la stratégie de développement du transport ferroviaire national, et ce en vue de répondre à une demande de mobilité "sans cesse croissante", notamment sur les grandes lignes. Les 30 locomotives attendues sont ainsi "appelées à assurer la correspondance avec les trains à grande vitesse sur les axes très sollicités à savoir : Casablanca – Fès et Casablanca – Marrakech".

"Cette opération est la 1ère d’une série d’acquisition progressive programmée du matériel roulant, comportant notamment des trains automoteurs pour le transport des voyageurs, des wagons pour l’acheminement de marchandises ainsi que des locomotives", souligne par ailleurs l'ONCF.

En remportant cet appel d'offre, Alstom confirme le développement de son activité dans le royaume. En plus du lancement cette année des trains dédiés à la ligne à grande vitesse (LGV), le géant français, qui se veut le "partenaire historique" du Maroc depuis cent ans en matière d’infrastructure ferroviaire, avait par ailleurs remporté un marché de 500 millions de DH en octobre dernier, correspondant à une commande de 22 tramways effectuée par la Société des Transports de Rabat-Salé (STRS) .

LIRE AUSSI: