TUNISIE
09/02/2018 12h:13 CET

Fin de la convention entre le syndicat des médecins dentistes de libre pratique et la CNAM

andresr via Getty Images
Happy dentist looking at an x-ray with his young patient at the office - healthcare and medicine concepts

Le syndicat tunisien des médecins dentistes de libre pratique a décidé de mettre fin à sa relation contractuelle avec la caisse nationale d’assurance maladie (CNAM). Une décision qui intervient en raison du non respect de la caisse les articles de la convention.

Selon le président du syndicat, Khaled Tanazefti, depuis la signature de cette convention en 2006 aucune modification n’a été introduite, malgré que selon certains articles la CNAM doit établir des amendements tous les cinq ans.

Toutes les tentatives du syndicat pour parvenir à une solution ont échoué dont les négociations menées entre les deux parties lors de la séance de travail tenue en mois de janvier denier, a regretté le responsable syndical à l'agence TAP.

Le syndicat avait appelé à réviser certains articles pour une augmentation du tarif de la consultation du médecin dentiste mais cette demande est restée sans réponse favorable depuis 2006 malgré la hausse exorbitante des prix des matières premières.

Le système de remboursement ne concerne que certaines intervenions médicales obligeant le patient à fuir le médecin dentiste et à négliger son hygiène bucco-dentaire à cause de la charge contraignante, a encore expliqué Tanazefti.

“Le taux de remboursement des frais pour cette spécialité ne dépasse pas 50% contrairement à d’autres disciplines où le patient est remboursé à hauteur de 80%”, a regretté la même source.

Tanazefti a rappelé que le syndicat avait demandé à la CNAM de rembourser à un taux de 100% les dépenses de soins dispensés aux enfants afin de renforcer le côté préventif et réduire les frais de traitement à l’âge adulte, mais a-t-il dit, la caisse n’a pas répondu à cet appel.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.