MAROC
07/02/2018 06h:14 CET

SpaceX: Lancement réussi de la super fusée "Falcon Heavy"

SpaceX/Twitter
SpaceX: Lancement réussi de la super fusée "Falcon Heavy"

ESPACE - La société américaine SpaceX a lancé, mardi 6 février avec succès, depuis Cap Canaveral dans le sud-est de la Floride aux Etats-Unis, la fusée "Falcon Heavy", la plus puissante au monde et qui doit placer les premiers jalons de la conquête martienne.

Constituée de trois fusées Falcon 9 assemblées frontalement, Falcon Heavy a été propulsée par 27 moteurs générant plus de 2.500 tonnes de poussée au décollage, ou l'équivalent de 18 Boeing 747.

"Décollage!"

Falcon Heavy transporte à bord un mannequin en combinaison spatiale, baptisé "Starman", au volant d'une voiture électrique rouge de l'entreprise Tesla, constructeur américain d'automobiles électriques.

"Vue depuis le contrôle de lancement de SpaceX. Apparemment, il y a une voiture en orbite autour de la Terre."

Après deux minutes de vol, deux des lanceurs se sont détachés comme prévu de la fusée centrale qui a poursuivi sa route dans l'espace.

Huit minutes et 20 secondes après s'être détachés, les deux boosters latéraux ont atterri simultanément sur deux zones d'atterrissage de Cap Canaveral à quelques dizaines de mètres l'une de l'autre.

Le prédécesseur de Falcon Heavy, Falcon 9, avait échoué, il y a un mois, à placer sur orbite un satellite espion de l'agence américaine de renseignement électronique (NSA).

Le 8 avril 2016, SpaceX, entreprise dirigée par Elon Musk, est parvenu à faire atterrir en douceur le premier étage d’une fusée Falcon 9 sur une plateforme en mer. Depuis, l’entreprise s’efforce de récupérer cet élément, qui contient les propulseurs, et de le réutiliser, réduisant ainsi le coût de ses prestations.

Dans le secteur naissant de la fusée "recyclable", SpaceX est confronté à la rude concurrence de Blue Origin, créé et dirigé par le fondateur et PDG d’Amazon, Jeff Bezos. Depuis novembre 2015, celle-ci a déjà réussi à cinq reprises à faire atterrir sa fusée New Shepard après un lancement, mais les vols restent en-dessous de l'orbite terrestre.

LIRE AUSSI: