MAROC
07/02/2018 13h:54 CET

Livres: Au Maroc, plus de 85% des auteurs sont des hommes

Youssef Boudlal / Reuters
Livres: Au Maroc, Plus de 85% des auteurs sont des hommes

ÉDITION - Les livres et revues marocaines se conjuguent au masculin. Selon le rapport annuel de la Fondation du Roi Abdul-Aziz Al Saoud sur l’état de l’édition et du livre au Maroc, rendu public mardi 6 février à Casablanca, l’écriture et la publication continuent d’être l'apanage des hommes, avec 86% des ouvrages publiés par des auteurs masculins en 2016-2017.

Malgré l'accès progressif des filles à l'enseignement supérieur, notamment dans les domaines des études littéraires, linguistiques, humaines et sociales, elle ne sont que 14% à avoir publié des ouvrages sur la période 2016-2017, note le rapport.

"L’analyse des ouvrages écrits par des Marocaines durant la période retenue par ce rapport montre que l’écriture féminine est davantage portée sur la littérature (181 œuvres littéraires), le droit (60 titres) et l’histoire (53 titres)", précise la même source.

L'écriture féminine se fait essentiellement en langue arabe et elle est quasi absente dans certains domaines comme la philosophie, la géographie et l'éducation.

Essor des études féminines ou de genre

Pourtant, les études féminines ou les études de genre connaissent un certain essor, et ce dans tous les champs littéraires. La fondation a ainsi recensé, l'année dernière, 102 titres consacrés à l’étude de la question féminine, publiés par des éditeurs privés mais aussi par des institutions, comme le ministère de la Solidarité et de la Femme, le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger ou encore la Délégation interministérielle des droits de l’Homme.

"Les travaux sur la littérature féminine arrivent en tête (26 titres), suivis des études relatives à la condition féminine du point de vue de la religion (égalité, droit successoral ou soufisme au féminin), des approches historiques de l’évolution des conditions des femmes ou les travaux consacrés aux droits des femmes", précise la fondation.

Les questions socioéconomiques du point de vue du genre, comme la violence, le travail, la sexualité, l’éducation ou le développement, sont également traitées, de même que la place des femmes dans l’histoire et leur contribution à la lutte pour l'indépendance. De nombreuses biographies ont également été consacrées à des figures féminines historiques et contemporaines.

Selon le bilan global du rapport de la fondation, 3.833 livres ou revues ont été publiés en 2016-2017 au Maroc, en augmentation de 16% par rapport au bilan de l'année précédente (3.304 publications). La majorité des publications ont été écrites en langue arabe (plus de 80%), contre 16% en français, moins de 2% en langue amazighe, 0,7% en anglais et 0,5% en espagnol.

Près de 25% des publications sont des oeuvres littéraires (romans, recueils de poèmes, nouvelles et pièces de théâtre), suivies des études juridiques, historiques, littéraires et islamiques.

LIRE AUSSI: