TUNISIE
07/02/2018 08h:24 CET

Indice global de l'État de droit: La Tunisie gagne 4 places au classement World Justice Project

Wavebreakmedia

L'ONG américaine World Justice Project (WJP), vient de publier le rapport annuel sur l'État de droit (Rule of Law Index) pour la période 2017-2018. Ce dernier mesure l'adhérence à l'État de droit de différents pays d'après la perspective de personnes ordinaires et de leurs expériences, il se veut l'ensemble de données le plus complet en la matière à ce jour.

La Tunisie est cette année classée 54ème parmi 113 pays, avec un score de 0.53 sur une échelle de 0 à 1, (1 constituant la plus forte adhérence à l'État de droit), gagnant ainsi 4 places par rapport à l'année dernière.

Elle obtient ainsi le même score que la Bulgarie (55ème), la Bosnie Herzégovine (56ème), la Macédoine (57ème) et le Népal (58ème).

Les premiers pays, estimés comme les plus respectueux de l'État de droit, demeurent le Danemark et la Norvège qui cumulent chacun un score de 0.89. Les mauvais élèves de cette liste sont quant à eux, l’Afghanistan (0.34), le Cambodge (0.32) et le Venezuela, dernier du classement avec un score de 0.29.

La Tunisie représente le pays maghrébin le plus valorisé du classement, loin devant le Maroc situé à la 67ème position avec un score de 0.51. Elle est, en revanche, 3ème du monde arabe avec devant elle les Emirats Arabes Unis (32ème avec 0.65) et la Jordanie (42ème avec 0.60). En ce qui concerne l'Afrique, l'État de droit a été évalué comme davantage respecté au sein de 4 autre pays africains, le Ghana (0.59 en 43ème position), l'Afrique du Sud (0.59 en 44ème position), le Botswana (0.58 en 45ème position) et le Sénégal (0.55 en 49ème position).

D'après le rapport la Tunisie est considérée comme "stable" et se trouve située "au dessus de la moyenne" de l'ensemble des États de cette étude. Cette dernière a été réalisée suivant 8 critères: La force de la loi sur ceux qui gouvernent, l'absence de corruption, l'ouverture du gouvernement, les droits fondamentaux, l'ordre et la sécurité, l'application de la loi, la justice civile et la justice criminelle.

trf

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.