TUNISIE
07/02/2018 12h:13 CET | Actualisé 08/02/2018 09h:30 CET

Banque centrale de Tunisie: Youssef Chahed engage une procédure de limogeage contre Chedly Ayari, Marouane El Abassi pressenti

Dursun Aydemir/Anadolu Agency/Getty Images
BRUSSELS, BELGIUM - APRIL 27: Tunisias Central Bank Chairman Chedly Ayari delivers a speech during a joint press conference with European Commissioner for Economic and Financial Affairs, Taxation and Customs, Pierre Moscovici (not seen) and Tunisia Finance Minister Lamia Zribi (not seen) after the signing ceremony of Macro Financial Support program between European Commission and Tunisia in Brussels, Belgium on April 27, 2017. (Photo by Dursun Aydemir/Anadolu Agency/Getty Images)

Une procédure de limogeage contre le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie a été enclenchée par le chef du gouvernement Youssef Chahed annoncent plusieurs médias.

Selon la radio Mosaïque FM, le chef du gouvernement aurait ainsi proposé au président de la République Béji Caid Essebsi de révoquer le gouverneur de la Banque centrale Chedly Ayari et ce conformément l'article 78 de la Constitution tunisienne qui dispose que:

"Le Président de la République se charge par voie de décrets présidentiels de: (...)

-Nommer le gouverneur de la Banque centrale sur proposition du Chef du gouvernement et après approbation de la majorité absolue des présents à l’Assemblée des représentants du peuple. Il est mis fin à ses fonctions suivant la même procédure ou à la demande du tiers des membres de l'Assemblée des représentants du peuple et l’approbation de la majorité absolue des membres de l’Assemblée".

Selon les mêmes sources, le chef du gouvernement aurait proposé en remplacement de Chedly Ayari, Marouane El Abassi.

Contactée par le HuffPost Tunisie , la présidence du gouvernement était injoignable. La Banque centrale de Tunisie n'avait pour sa part "aucun commentaire" à faire confirmant tout de même avoir reçu l'information.

Qui est Marouane El Abassi?

Celui-ci était pressenti pour récupérer le ministère des Finances lors du dernier remaniement ministériel.

Docteur en économie de l’université de Paris I Panthéon Sorbonne, il est par également titulaire d’un mastère en économie mathématique et économétrie de l’université de Paris II et d’un mastère en agroéconomie de l’université de Paris I Panthéon Sorbonne-INRA. Enseignant émérite, il a collaboré avec de nombreuses revues et universités internationales.

Il a travaillé en tant qu'économiste principal au sein du groupe de la Banque Mondiale en étant notamment nommé représentant de la Banque mondiale en Libye en novembre 2010.

Mercredi, la Tunisie a été classée sur la liste noire des pays exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme de l'Union Européenne, et après avoir été ajoutée puis retirée de la liste des paradis fiscaux de l'U.E au mois de janvier dernier. Il se pourrait que ces classements aient influé sur la décision du chef du gouvernement d'engager la procédure de licenciement du gouverneur de la Banque centrale.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.