MAROC
06/02/2018 14h:37 CET

Tariq Ramadan maintenu en détention provisoire

AFP
Tariq Ramadan maintenu en détention provisoire

JUSTICE - Tariq Ramadan est maintenu en détention provisoire, a annoncé mardi 6 février le juge des libertés et de la détention, cité par l'AFP. L'islamologue suisse avait été placé en garde à vue le 31 janvier puis en détention deux jours plus tard pour "viols et violences volontaires" à l'encontre de deux femmes qui ont porté plainte contre lui.

Tariq Ramadan, qui nie les faits qui lui sont reprochés, avait été incarcéré provisoirement en attendant le débat entre le juge des libertés et de la détention et ses avocats, qui devait se tenir ce mardi après-midi, rappellent les médias français.

La défense de l'accusé avait notamment indiqué qu'une pièce du dossier - une réservation d'avion qui pourrait attester que Tariq Ramadan ne se trouvait pas dans la chambre d'hôtel où l'une des présumées victimes déclare avoir été violée à Lyon - pourrait avoir été omise par le Parquet de Paris. Envoyée en octobre dernier à l'islamologue, elle ne serait entrée dans la procédure que le 1er février.

Dans une lettre envoyée à la ministre française de la Justice, les avocats du théologien dénoncent ainsi un "défaut de communication" qui porte "gravement préjudice à monsieur Ramadan", rapporte Le Parisien. Ils demandent la saisie de l'Inspection générale de la justice pour faire la lumière sur les "vices de procédure" lors de l'enquête.

En octobre dernier, deux plaintes ont été déposées contre Tariq Ramadan: l'une de l'écrivaine tunisienne et salafiste repentie Henda Ayari, qui l'accuse de "faits criminels de viol, agressions sexuelles, violences volontaires, harcèlement et intimidation", rappelle le HuffPost France, et celle d'une femme de 42 ans, dont le pseudonyme "Christelle" est utilisée dans les médias, convertie à l'islam et souffrant d'un handicap aux jambes qui avait dénoncé une agression sexuelle d'une extrême violence.

LIRE AUSSI: