TUNISIE
06/02/2018 13h:09 CET | Actualisé 07/02/2018 05h:58 CET

Hôtellerie de luxe en Tunisie: "Je suis surpris par cette grande avancée", Rami Moukarzel VP développement & acquisitions du groupe Louvre Hôtels

Facebook/Four Seasons Hotel Tunis

Dans des propos recueillis par le journal Hotel Management, Rami Moukarzel, vice-président développement & acquisitions région MENA du groupe Louvre Hôtels, s'est exprimé sur l'état actuel du marché hôtelier et le retour du tourisme en Tunisie.

Rappelons que le groupe Louvre Hôtels désigne le pôle hôtellerie économique de la holding française Groupe du Louvre qui détient sept enseignes de différentes gammes, dont les chaînes Golden Tulip et Kyriad.

“Je suis surpris par cette grande avancée dans l'univers du luxe", explique Rami Moukarzel, concernant la récente implantation de nouveaux d'établissements hôteliers de prestige en Tunisie.

"Dans le service de luxe, le plus grand défi est d'essayer d'augmenter le tarif et de justifier le tarif. Je suis surpris par l'enthousiasme des investisseurs à entrer [sur le marché tunisien] avec de tels produits haut de gamme."

"Les tarifs moyens sont très bas, heureusement que le Four Seasons va les élever, comme ils tendent à maintenir les tarifs. Je suis fermement convaincu que [lorsque] le Four Seasons, le Ritz-Carltons, le Shangri-Las s'installent dans un pays, ils apportent une élévation qui est nécessaire".

Ces prestigieuses implantations ne sont pas anodines dans un contexte où le tourisme fait aussi son grand retour en Tunisie.

Le magazine américain nous rappelle notamment à ce sujet, que la multinationale de voyage TUI - plus grand groupe de tourisme du monde - avait prudemment annoncé son retour, avec trois hôtels et une prévision de 20,000 clients pour la prochaine saison estivale.

“Je pense qu'à long terme le pays un fort potentiel,” commente Rami Moukarzel. “Nous sommes probablement la plus grande chaîne de Tunisie, mais dans le marché du quatre étoiles et du cinq étoiles de base. Nous sommes très bien implantés à Tunis et 2017 a été une très bonne année pour nous, nous avons plus que doublé notre croissance de RevPAR (NDLR: revenu par chambre disponible), même si elle n'était pas très élevée au départ".

"Je vois le marché se rétablir, je vois la croissance des entreprises à Tunis, mais il y a une importante offre à venir. Heureusement, avec le retour au calme en termes de troubles politiques il y aura de la croissance mais les affaires du gouvernement, le pétrole et le gaz, sont non-existants ."

Je vois le marché hôtelier se rétablir, il y a des offres incroyables, c'est très proche de l'Europe, c'est une option abordable, il y a plus de liens avec des pays comme la France et l'Allemagne. Dans des endroits comme Hammamet, Sousse, il y a de la croissance.

"Tunis se situe au même niveau que le Caire, il y a environ 20 ans, en termes de tarifs et de RevPAR. Je pense que Tunis aura plus d'une rectification, avec davantage de retour du marché du GCC [Conseil de coopération des États arabes du Golfe], mais cela prendre du temps. Selon moi, il faudra cinq ans pour observer une augmentation des tarifs de 20%." a ainsi projeté le vice-président du groupe Louvre Hôtels.

LIRE AUSSI

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.