ALGÉRIE
06/02/2018 11h:26 CET

Ould Abbes réprimande sévèrement Tliba: La coordination pour le 5e mandat "n'est que du vent"

AFP via Getty Images
Djamel Ould Abbes - Photo d'archive

Le secrétaire général du Front de Libération Nationale Djamel Ould Abbes a sévèrement réprimandé mardi 6 février le député de son parti Baha Eddine Tliba lors d'une conférence de presse en annonçant des mesures disciplinaires contre le parlementaire d'Annaba.

Alors que la direction du FLN tente d'éviter de parler d'une éventuelle candidature d'Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle de 2019, le parlementaire du parti Baha Eddine Tliba a fait cavalier seul en annonçant une "coordination nationale pour le 5e mandat". Le député d'Annaba a même donné, dans une déclaration dimanche dernier à la presse, des noms qui feraient partie, selon lui, de cette instance. Parmi eux, les anciens premiers ministres Abdelmalek Sellal et Abdelaziz Belkhadem ainsi que l'ancien ministre de la Communication Hamid Grine.

M. Ould Abbes, qui a déjà démenti avoir mandaté le sulfureux député d'Annaba pour "parler du 5e mandat", a affirmé que toutes les personnalités citées ont démenti appartenir à une telle coordination, qui n'est "que du vent" (ريح في البريمة), selon l'expression du SG du FLN.

Sans jamais nommer M. Tliba, l'ancien ministre de la Solidarité a indiqué également que la commission de discipline du parti allait agir sur cette affaire. "La commission va l'entendre et la sanction tombera plus tard", a affirmé M. Ould Abbes.

"La commission de discipline agira contre ceux qui instrumentalisent le nom du parti à des fins personnelles", a ajouté le chef du FLN.

Pour les observateurs politiques, il est encore trop tôt pour une décision du pouvoir sur la candidature ou non d'Abdelaziz Bouteflika en 2019. L'Absence prolongée de ce dernier de la scène politique expliquerait les divergences entre ces soutiens habituels.

En décembre dernier, l'avocat Farouk Ksentini a été sérieusement remballé par la Présidence après avoir déclaré qu'il avait rencontré le Président et que ce dernier lui a confié son souhait de se présenter à un 5e mandat. "La présidence de la République dément catégoriquement, autant la véracité de l'audience que celle du contenu qui lui est accolé et considère qu'il s'agit là de pures affabulations", avait-on indiqué dans un communiqué.

LIRE AUSSI: "Pures affabulations": La Présidence dément catégoriquement la tenue d'une rencontre entre Bouteflika et Ksentini

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.