TUNISIE
03/02/2018 12h:56 CET | Actualisé 03/02/2018 12h:58 CET

À Dakar, Youssou N'dour chante l'Afrique, Emmanuel Macron et Rihanna se retrouvent pour l'éducation

PHILIPPE WOJAZER via Getty Images
French President Emmanuel Macron and Barbadian singer Rihanna attend the conference 'GPE Financing Conference, an Investment in the Future' organised by the Global Partnership for Education in Dakar on February 2, 2018, as part of Macron's visit to Senegal. The French and Senegalese presidents are co-hosting a conference organised by the Global Partnership for Education, aimed at pressuring donors to finance the education of a quarter of a billion children worldwide who are currently out of school, while Rihanna is attending as a global ambassador for the organisation. / AFP PHOTO / POOL / PHILIPPE WOJAZER (Photo credit should read PHILIPPE WOJAZER/AFP/Getty Images)

SÉNÉGAL - Retrouvailles à Dakar. Après avoir été reçue à l'Élysée par le couple présidentiel en juillet, la star de la chanson Rihanna s'est affichée avec Emmanuel Macron ce vendredi 2 février au Sénégal, à l'occasion d'une conférence du Partenariat mondial pour l'éducation (PME).

Youssou N'dour, "Roi du mbalax" au Sénégal, chanteur sénégalais à la renommée planétaire y était aussi. Artiste complet, homme d'affaires mais aussi conseiller-ministre, il a interprété sa chanson "Africa" devant un public enchanté.

Pour l'éducation

La communauté internationale s'y est engagée à donner un nouvel élan aux aides destinées à faciliter l'accès des enfants à l'éducation, notamment en Afrique. Le geste a été salué par la chanteuse originaire de la Barbade, ambassadrice du PME et fondatrice de l'organisation humanitaire Clara Lionel Foundation.

À la tribune, la chanteuse, en tailleur gris, a salué les "progrès énormes" enregistrés à Dakar. "Il s'agit d'un combat pour lequel nous n'arrêterons jamais de nous battre jusqu'à ce que chaque garçon, chaque fille, ait accès à l'éducation", a-t-elle promis, avant de saluer, parfois en les embrassant, les chefs d'État.

Une partie de l'article a été adaptée du HuffPost France.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.