TUNISIE
01/02/2018 12h:16 CET

Le discours de Mohamed Ennaceur face à Emmanuel Macron et sa délégation

Le président de l'Assemblée des Représentants du Peuple, Mohamed Ennaceur, a tenu jeudi un discours devant le président français, Emmanuel Macron, et sa délégation, à l'occasion de sa visite d’État en Tunisie.

"J'applaudis le niveau des relations distinguées entre la Tunisie et la France. Ces relations historiques, qui sont alimentées par un désir commun de développement. Je salue également les Français, qui ont depuis des décennies, accueilli la communauté tunisienne qui réside en France."

Ennaceur a commencé par mettre l'accent sur le soutien extérieur, indispensable pour la réussite d'une démocratie naissante, telle que la démocratie tunisienne, qui a besoin des expériences d'autres pays démocratiques.

"La réussite de l’expérience démocratique tunisienne est due à l'approche du dialogue adoptée entre les forces politiques et les composantes de la société civile. Un terrain d'entente a ainsi été défini pour la construction d'un État démocratique et préserver les acquis progressistes de la société tunisienne. C'est pourquoi, l'intérêt national prévaut sur tout le reste" a-t-il déclaré.

"Et c'est aussi pourquoi la Tunisie a réussi à dépasser les risques d'échec, mais le parcours a été long notamment à cause de la situation géopolitique".

Ennaceur a également estimé que la visite d'Emmanuel Macron en Tunisie représente la preuve d'une volonté d'insuffler un nouvel élan aux relations entre les deux pays, soulignant leurs intérêts communs, et évoquant leur "avenir prometteur".

"Votre visite marquera le début d'une nouvelle phase de coopération fructueuse entre nos deux pays amis" s'est-il adressé à la délégation française.

Pour Ennaceur, le développement, la lutte antiterroriste et le progrès social et économique, des éléments vitaux pour la sécurité et la stabilité dans la région, doivent être au cœur des relations tuniso-françaises, mais également des relations qu'entretient la Tunisie avec l'Europe.

"Nous sommes convaincus que la région méditerranéenne peut devenir une région de prospérité, de paix, et de partage" ajoute-t-il.

Pour lui, il est indispensable que chacun prenne ses responsabilités, et que la Tunisie arrive à réveiller et exploiter l'énergie de ses jeunes.

"Nous avons l'intention de continuer les réformes économiques et sociales nécessaires, tout en assurant un meilleur équilibre entre les régions et les classes sociales, et tout en ouvrant la voie à la jeunesse. Celle-ci constitue la clé pour une stabilité sociale et politique" a-t-il ajouté.

Il estime également que le succès de la démocratie tunisienne est déterminant dans l'instauration de la paix dans la région, lutter contre le terrorisme, et réduire le phénomène de l'immigration clandestine. "Ces défis concernent tous les pays des deux côtés de la Méditerranée, et nécessitent un effort collectif" ajoute Ennaceur.

"Pour cela, une plus grande coopération entre la Tunisie et l'Europe est nécessaire; et nul ne doute que l'investissement, et l'encouragement du tourisme français et européen en Tunisie, en sont les principaux axes, sans oublier les autres initiatives qui permettront d'ouvrir de nouveaux horizons aux jeunes" déclare-t-il, soulignant l'importance de la facilitation des procédures de départ des jeunes tunisiens vers l'Europe, dans le cadre de programmes d'échanges et de formations.

"C'est pourquoi nous mesurons aujourd'hui notre succès, à notre capacité à fournir de nouvelles opportunités pour les jeunes, que ce soit dans l'éducation ou dans l'emploi".

Mohamed Ennaceur estime également que l'histoire, la géographie et les intérêts communs de la France et la Tunisie, les obligent à partager les responsabilités pour faire de la région méditerranéenne, une région prospère.

"Nous comptons également sur votre soutien auprès de l'Union Européenne, pour promouvoir les relations tuniso-françaises et tuniso-européennes, et les élever à un niveau supérieur, afin d'arriver à des solutions à court terme, notamment au niveau de la croissance économique, la situation sociale, la stabilité sécuritaire, et l'élimination de la menace terroriste."

"L'amitié entre nos deux pays n'est pas une amitié circonstancielle, ni une amitié d'hier, mais une amitié de longue date qui nous mènera vers un avenir commun et brillant" a déclaré Ennaceur en s'adressant au président français, Emmanuel Macron.

LIRE AUSSI

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.