ALGÉRIE
31/01/2018 02h:37 CET | Actualisé 31/01/2018 05h:49 CET

Grève des médecins résidents: la tutelle répond favorablement à plusieurs revendications

Ahmed Sahara pour le HuffPost Algérie

Le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière a annoncé mardi 30 janvier 2018 avoir répondu favorablement à des revendications soulevées par les médecins résidents grévistes, essentiellement liées à l'amélioration des conditions de travail dans le cadre du service civil, selon un responsable du ministère qui a réitéré l'attachement de la tutelle à poursuivre le dialogue.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, tenue au terme de la réunion de la commission intersectorielle avec le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), l'Inspecteur général du ministère de la Santé, Omar Beredjouane a affirmé que la tutelle a accédé à de nombreuses préoccupations soulevées par les médecins résidents, en grève continue depuis presque trois mois, notamment celle relative au service civile.

Sur ce point, le représentant du ministère a cité l'attribution d'un logement de fonction avant l'affectation dans des wilayas enclavées, le regroupement pour les couples de médecins et des mesures "incitatives".

Il a ajouté que d'autres revendications ont été satisfaites par la tutelle, à l'image de l'accès aux œuvres sociales, le droit à une journée dédiée à la formation pédagogique par semaine et l'intégration des médecins résidents au sein des commissions nationales d'experts, avant de réitérer l'attachement du ministère à poursuivre le dialogue.

Le CAMRA insiste, depuis le début de la grève le 14 novembre dernier, sur l'impératif de trouver des solutions urgentes à leurs préoccupations restées en suspens depuis 2011, liées principalement au service civil, au service national, à la formation et aux conditions de travail.

LIRE AUSSI: Sit-in national des médecins résidents au CHU Mustapha Pacha à Alger (VIDEOS, PHOTOS)

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.