MAROC
30/01/2018 13h:48 CET

Manger méditerranéen: un coup de pouce pour les fécondations in vitro

klenova

ALIMENTATION - Suivre un régime méditerranéen permettrait de mener plus facilement une grossesse à terme lors d'une fécondation in vitro (FIV). C'est en tout cas ce que révèle une étude réalisée sur 244 femmes de moins de 35 ans qui ont fait une fécondation assistée à Athènes, en Grèce, et publiée dans la revue Human Reproduction.

Fruits et légumes frais, céréales, huile d'olive, herbes aromatiques... Les femmes qui ont adopté ce régime six mois avant leur procédure de fécondation in vitro avaient plus de chances de mener leur grossesse à terme et d'avoir un bébé en bonne santé. Selon l'étude, reprise par l'AFP, il y a "65 à 68% de chances de mener une grossesse à terme avec succès par rapport à celles qui n'ont pas autant respecté un régime méditerranéen".

Cependant, l'étude met en lumière une corrélation entre cette alimentation et l'issue favorable des FIV mais ne suffit pas à prouver un lien de cause à effet, d'après les auteurs de l'enquête. Ils précisent que les femmes obèses ne sont pas comprises dans cette étude donc les résultats ne s'appliquent pas à elles.

En somme, adopter une alimentation équilibrée a un effet sur les FIV mais aussi sur la fertilité naturelle. "Le message à retenir, c'est qu'on doit encourager les femmes désireuses d'améliorer leur fertilité à suivre un régime sain comme le régime méditerranéen", a commenté l'un des auteurs de l'étude, Nikos Yiannakouris de l'université Harokopio d'Athènes.

Un régime aux multiples bénéfices

Les bienfaits de ce régime, aussi appelé "régime crétois", sont mondialement reconnus. Il aurait en effet plusieurs vertus qui permettraient, entre autres, de diminuer la mortalité et la morbidité par maladies cardio-vasculaires et de diminuer le risque de maladie d'Alzheimer et de maladie de Parkinson. Il permettrait également d'allonger l'espérance de vie.

Cette diète alimentaire avait par ailleurs été inscrite le 16 novembre 2010 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l'UNESCO de sept pays (Grèce, Italie, Espagne, Maroc, Croatie, Chypre et Portugal), comme un "ensemble de savoir-faire, connaissances, pratiques et traditions".

LIRE AUSSI: