ALGÉRIE
29/01/2018 06h:07 CET | Actualisé 29/01/2018 06h:07 CET

Violence dans les stades: 90 blessés et 130 personnes arrêtées en 2017 à l'Ouest du pays

Wikimedia Commons

Le service régional de l’ordre public relevant de l’inspection régionale ouest de police a enregistré 21 interventions dans des actes de violence lors de matchs de football en 2017 ayant fait plus de 90 blessés et ayant été marqués par l'arrestation de 130 personnes, a-t-on appris dans un bilan de l’inspection précitée, présenté dimanche à Oran.

Le commissaire de police Guerdoudi Djilalli représentant du service a déploré, lors d’une conférence de presse consacrée au bilan de l’inspection régionale ouest de police, la violence dans les stades dans l’ouest du pays en 2017 faisant 90 blessés et 31 véhicules endommagés, en plus de l'arrestation de 138 supporters dont 102 présentés devant la justice, soulignant une hausse par rapport à 2016 (16 interventions, 54 blessés et 70 arrêtées).

Cette situation regrettable est due à la mauvaise gestion des structures de déroulement des rencontres, à l'absence de concertation avec les services de police sur les aspects de sécurité dans les stades et au mauvais état de certains terrains (clôtures et accès détériorés), a-t-on souligné, signalant que sept clubs de l'ouest du pays seulement évoluent en ligues 1 et 2 professionnelles de football.

La mauvaise programmation des rencontres importantes sans consultation des services de l’ordre, l'absence de stadiers, l'inefficacité des comités de supporters, les comportements non sportifs compliquant parfois la mission des policiers y figurent aussi parmi les facteurs engendrant la violence.

Le même responsable a insisté sur la nécessité de revoir la gestion des structures et des rencontres, la formation de stadiers pour soutenir les policiers, la promotion de l’encadrement préventif des supporters, le réaménagement des infrastructures sportives et leur dotation en moyens modernes pour lutter contre la violence dans la stade sous toutes ses formes.

D'autre part, le commissaire de police Guerdoudi Djillali a signalé 3.462 accidents de la circulation enregistrés en 2017 à l'Ouest du pays faisant 184 victimes et 4.082 blessés, soit une hausse de 16 cas de décès, de 299 blessés et de 20 accidents par rapport à 2016.

Les causes principales sont dues notamment au facteur humain surtout des jeunes âgés entre 18 et 25 ans et des détenteurs de nouveaux permis nouveaux de conduire (95 pc), a-t-on souligné.

La chef du service régional des ressources humaines, la commissaire de police Achour Meriem a axé son intervention sur le renforcement des services de police en ressources humaines, signalant la sortie de promotions de 910 lieutenants de police en 2017, renforcement des services de police de l’oranie et la promotion de 2.339 agents de police en différents grades.

Sept structures de police et 11 structures sociales ont été inaugurées en 2017, a-t-on rappelé, annonçant l'ouverture de 18 structures de police et de neuf autres sociales cette année.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.