MAROC
29/01/2018 11h:10 CET

Partage d'images faussement attribuées au Maroc: la mise en garde ferme du Ministère de l'Intérieur

Yuri_Arcurs via Getty Images

PUBLICATION - C’est une mise en garde ferme que le ministère de l’Intérieur vient d'annoncer ce 29 janvier. Le département de Abdelaouafi Laftit prévient les médias écrits et électroniques, mais aussi les administrateurs de pages sur les réseaux sociaux, contre la publication de photos et/ou de vidéos relayant des faits et des événements qui se sont déroulés à l'étranger, et faussement attribués au Maroc.

Dans un communiqué publié ce lundi, le ministère de l’Intérieur affirme avoir constaté que l’utilisation de ce genre de documents à effet buzz n’obéit à aucune vérification préalable avant publication. "Sans s’assurer de sa crédibilité, ni de ses sources, ils sont présentés comme des événements et faits qui se sont produits au Maroc, ou exploités pour solliciter la charité publique", souligne le ministère de l’Intérieur. Et d’ajouter que "ces allégations" ont été dénoncées et démenties par les autorités concernées à plusieurs reprises.

Le département de Abdelaouafi Laftit insiste sur le caractère "dangereux" que ce genre de pratiques représente, soulignant que celles-ci portent atteinte à l’ordre public. "Toutes les mesures légales seront prises par les autorités concernées", affirme la même source, précisant que, dans ce cadre, toute personne impliquée dans toute publication du genre sera identifiée afin qu’elle réponde de sa responsabilité.

LIRE AUSSI:

  • Le ministère de l'intérieur affirme que la photo d'un enfant décédé à cause de la vague de froid "n'a rien à voir avec le Maroc
  • "Agression" d'un marchand ambulant à Hay Hassani: Les autorités donnent leur version
  • La DGSN dément les accusations de torture d'un Marocain à Imzouren