ALGÉRIE
29/01/2018 10h:28 CET

Retraités de l'armée: Le MDN fustige un mouvement "anarchique" et crie à la "manipulation"

Facebook

Alors que les radiés et les retraités de l'armée attendent depuis des mois une réponse de la tutelle, espérant une prise en charge de leurs revendications, le ministère de la Défense nationale (MDN) a sorti lundi 29 janvier un communiqué au vitriol, qualifiant le mouvement de "illégal", d'"anarchique" et d'avoir "l'intention de semer le doute et d'induire en erreur l'opinion publique".

Dans sa "mise au point" aux "individus s'autoproclamant des différentes catégories de retraités de l'Armée Nationale Populaire" qui "se présentant comme étant des victimes aux droits sociaux et matériels bafoués", le MDN reproche au mouvement de protestation d'avoir... eu recours à la rue "pour imposer leur logique".

Depuis mai 2017, la Coordination nationale des retraités et des radiés de l’ANP mène un mouvement de protestation pour revendiquer notamment la révision à la hausse des pensions des retraites allouées, la revalorisation des primes de blessure, l’octroi des licences de taxi ou café pour les retraités de l’ANP, l’accès aux logements sociaux et lots de terrain ainsi que la prise en charge médicale de qualité pour les retraités de l’ANP atteints de maladies et autres.

Des marches et des rassemblements des retraités ont été réprimés par la police et la gendarmerie, empêchant les manifestants de rejoindre la capitale. Des leaders du mouvements, dont Amar Hassini dit "Amar El Biri" et Aziz Saidi, ont été emprisonnés.


Le communiqué du MDN a rappelé des "instructions" du Haut Commandement de l'armée pour la prise en charge des revendications, des instructions qui datent de...2013. Selon le document, la "majorité" des dossiers déposés "a été régularisée".

Le ministère de la Défense s'étonne donc que des retraités de l'armée dont les cas n'ont pas encore étaient traités continuent de protester presque 5 ans après.

LIRE AUSSI: Alger bloquée, la manifestation des retraités de l'ANP avortée

Pis encore, le MDN parle de "l’infiltration" du mouvement par des individus "sans aucun lien" avec ce dossier. En l’occurrence, "des radiés des rangs de l'Armée Nationale Populaire pour des raisons disciplinaires et judiciaires qui ont fait l'objet de jugements prononcés à leur encontre à titre définitif".

Le ministère déplore enfin l'apparition de "plumes s'autoproclamant défenseurs des préoccupations" des retraités de l'armée "avec l'intention de manipuler ce dossier à des fins personnelles".

S'agissant de la réception des dossiers, le MDN a "appelé" les retraités à éviter les "voies d'expression anarchique", (comprendre: les marches et les rassemblements pacifiques) et à se rapprocher des bureaux spécialisés et du "canal officiel", l'association des retraités de l'armée nationale populaire, "structure unique habilitée à porter leurs revendications auprès des services compétents du Ministère de la Défense Nationale".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.